Mille livres en tête

Mille livres en tête

Campus Drivers - T.2 : Book Boyfriend / C.S QUILL

Campus Drivers T.2.jpgMerci C.S QUILL, Hugo Roman et Célia pour l'envoi de ce roman

 

C'est dans la parfaite continuité du 1er tome que j'ai retrouvé avec plaisir cette bande des Campus Drivers. L'histoire de Loïs et Lane s'était achevée sur un cliffangher de toute beauté et enfin la réponse est là. Je ne m'y attendais pas et l'idée est très bien pensée pour faire la transition avec l'histoire de Donovan - capitaine de l'équipe universitaire de basket - qui débute.

 

Moralement fragilisé par une situation familiale délicate et complexe, l'heure de la dernière rentrée universitaire sonne comme une échappatoire pour lui qui va retrouver ses amis.

 

"Nickel, elle est là depuis dix minutes, et c'est déjà la merde !"

 

Mais spectateur du bonheur de Lois et Lane & Carter et Becca, en couples, sa situation sentimentale devient pesante ; surtout lorsqu'il se rend compte qu'il ne coche aucun des critères du boyfriend idéal. Pour mettre toutes les chances de son côté, il va s'adresser à la spécialiste féminine en romance du Campus : Carrie, étudiante comme lui mais en 3ème année, pour qu'elle le coache afin de devenir le petit ami parfait.

 

"Dis-moi ce que je dois faire pour être un bon petit ami"

 

Sauf qu'ils n'ont pas grand-chose en commun et Donovan, surtout, n'a rien à voir avec les héros de ses lectures. Donc l'affaire s'annonce plus que compliquée et comme ... rafraîchissante pour la lectrice que je suis.

 

De la théorie à la pratique, Donovan et Carrie sauront-ils respecter le juste rythme ?

Et le petit ami parfait n'existe-t-il pas seulement dans nos romances ?

 

Alors, comment dire ? J'avais eu un supra méga coup de cœur pour le T.1 de cette saga qui détonne et dépote mais là... il n'y a pas de qualificatif assez fort pour dire combien j'ai aimé ce 2nd tome, au-delà du concevable et combien j’ai passé un vrai bon moment de lecture. Et je ne m'attendais pas du tout à ça !

 

C'est avec une trame d'écriture totalement différente que l'auteure a construit et développé cette histoire à dominance humoristique. Avec un personnage comme Donovan, il fallait vraiment créer une histoire sur-mesure qui serait capable de nous faire voir en ce mec un peu "lourd", le romantique qui pourrait sommeiller en lui. Et même si c'est un travail de longue haleine, sous la plume de C.S QUILL rien n'est jamais impossible.

 

« Les chiottes sont si près que je pourrais y pisser sans bouger du matelas. Un panier à trois points, les doigts dans le nez »

 

Car Donovan, ben c'est Donovan tout simplement. Le type lourdingue à souhait qui ne voit rien d'autre, en les femmes, que le plaisir qu'elles peuvent lui apporter. Un peu sans filtre, sans tact et surtout avec une mémoire défaillante au possible. Ce qui donne des scènes cocasses et drôlement agréables à lire. Sourires, rires et bonne humeur agrémentent cette lecture dès les premières pages.

 

"Mais qui est cette fille ? Je vais contacter mon médecin, mes neurones ont besoin d'un traitement de cheval"

 

Surtout que, face à lui, il y a Carrie qui n'est pas en reste. Qu'on ne s'y trompe pas ! Sous la lectrice romantique, plus que tout attachée à ses livres, il y a une jeune femme à la répartie haute et verbalement colorée. Côté livres, beaucoup d’entre nous se retrouveront certainement dans certaines scènes.

 

"Il attrape mon précieux et le retourne pour prendre connaissance du résumé. Je me mords la joue en pensant à ses doigts possiblement gras ou sales. Est-ce que j'ai l'air d'une louve protégeant son petit ? Totalement"

 

L'idée de base de cette histoire est originale et bien imaginée. Elle permet aux lectrices de s'imprégner pleinement de l'atmosphère littéraire dans laquelle évolue Carrie. D'autant plus que, dans cet univers, Donovan va se révéler plus que surprenant en occupant une place étonnante. J'ai adoré cet aspect de l'histoire où l'auteure n'hésite pas à faire lâcher un peu de lest à la masculinité de ce personnage chargé en testostérone. Ne dit-on pas qu'en chaque homme se cache une part de féminité ? !

 

J'ai adoré Donovan même si, à première vue, je ne le choisirais pas comme boyfriend idéal (surtout dans le T.1). Mais ce qu'il est, c'est justement ce qui fait son charme. Le romantisme est un concept qui lui est totalement étranger mais quel humour, quelle spontanéité et quelle détermination ! Il est prêt à faire des choses totalement décalées et un peu loufoques ; et ça fonctionne drôlement bien pour la cohérence et l'évolution de l'histoire.

 

- J'ai bientôt 22 ans, il est temps que je me range. J'ai le niveau d'un gosse d'élémentaire, un retour aux bases est nécessaire.

- De la baise à la base il n'y a qu'un pas, ironise-t-elle

 

CD2 Citabook.jpg
L'auteure a su éviter d'enfoncer son personnage dans une image négative et pesante pour en faire ressortir le meilleur, le faire gagner en maturité émotionnelle et le faire se révéler à nous tel que n'importe quelle romantique en rêve. Alors oui, parfois c'est cash, direct mais ça fonctionne très bien dans ce contexte. 

 

Lui avoir associé un personnage tel que Carrie permet d'aboutir à un duo de choc et de charme qui apporte une fraîcheur non négligeable. Carrie est une jeune femme qui peut induire en erreur ; pour laquelle on serait tenté de donner la part belle aux aprioris de la vierge effarouchée ou de celle qui rougit dès qu’un homme s’adresse à elle. Mais non, elle est vraiment le point fort de cette histoire car elle offre des fous rires de qualité dès lors qu'elle est au contact de Donovan. Elle n'hésite pas à le malmener et avec elle, on est loin de l'image de la jeune femme romantique en attente de l'homme idéal. Quel personnage !

 

"Pas du tout. J'aime faire du vélo autour du campus à 8h20 du matin, respirer les pots d'échappement et manquer de me faire écraser... Qui préfère rester dans son lit ? Qui ?"

 

Si je dois parler de la romance, je suis totalement fan de la manière dont elle a été amenée et développée par l'auteur. Alors peut-être que c'est une piste de base déjà explorée, je ne sais pas trop (en Young Adult peut-être). Mais c'est un cheminement romanesque qui sied à merveille à cet apprentissage inédit, auquel s'initie Donovan sous le professorat de Carrie. Le fait que ce soit l'homme qui demande de l'aide à la jeune femme, c'est assez peu commun et c'est ça qui différencie cette histoire et la fait sortir d’un schéma littéraire répétitif.

 

Et le rythme choisi par l'auteure pour installer cette romance aura peut-être ses détracteurs. Alors forcément, ce style ne plaira peut-être pas à tout le monde ; moi j'adore. Car on a d'entrée les tenants et aboutissants et ça ne prête pas à confusion. On profite ainsi pleinement du déroulé de l'histoire, des points forts, des points faibles, des histoires qui se dévoilent en parallèle et de tout ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas un seul instant.

 

Le fait qu'il y ait de l'humour d'un bout à l'autre pourrait être perçu comme un point négatif dès lors que l'histoire est classée en romance. De mon point de vue, ce n'est pas incompatible ; bien au contraire. Les plus belles comédies romantiques respectent ce schéma tout en n'oubliant pas certains codes essentiels.

 

« Je prends une grande décision : je vais abandonner la romance et me mettre au thriller. Parce que je viens de lire une histoire entière avec la tronche de Wolinski en guise de personnage principal. Et ça, c’est inadmissible »

 

Il est important de souligner que ce roman n'est pas seulement caractérisé par des rencontres sexys ou des joutes verbales croustillantes. L'auteure n'a pas oublié de voir plus loin dans ses personnages pour nous faire partager leurs histoires au-delà de la romance naissante. Comme toute bonne New Romance, ce n'est pas juste une romance, précisons-le bien.

 

Portée par l'écriture rythmée et de qualité toujours grandissante de l'auteure, j'ai dévoré ce roman en quelques heures à peine. J'ai tellement aimé retrouver tous les personnages du 1er tome, ce qu'ils m'avaient apporté et les voir évoluer encore tous ensemble sur fond de cette solide amitié qui perdure.

 

Ce roman est à l'image même de celle qui se cache sous la plume qui la brillamment imaginé et mis en mots : pétillant, plein de positivité et de bonne humeur. Une vraie bulle de bonheur livresque.

 

Je ne sais pas ce que va nous réserver l'histoire de Lewis, dans le 3ème et dernier tome mais l'histoire et les personnages de Donovan et Carrie sont, pour moi, en tête de ce tiercé gagnant de cette année 2020 dans la catégorie saga new romance. A voir, si Lewis saura les détrôner.

 

Extrait bonne humeur !

 

« J’attrape son livre – le mien ! – et le rouvre au milieu.

Ne l’étrangle pas, Carrie. Pas maintenant. Il y aurait des témoins.

 

-          Tu as surligné des passages ? je rugis.

-          Ouais, j’ai utilisé un code couleur : jaune quand c’est drôle, rose quand c’est chaud, bleu quand…

 

-          Mais on ne fait pas ça ! Un code couleur, il se fout de moi…

Je vois surtout du rose. Il n’a remarqué que les scènes de sexe ! Pas étonnant qu’il ait lu toute la nuit !

 

-         - Il a corné des coins pour marquer les pages, je remarque tout à coup à voix haute. Le respect, tu connais ? je crache en essayant de le frapper avec mon livre.

 

Il est foutu, de toute façon, autant le sacrifier pleinement pour amocher ce con »



28/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres