Mille livres en tête

Mille livres en tête

A notre dernier rendez-vous / Emilie PARIZOT

1.png
Gênant ! Croyez-vous qu'il y a plus gênant que de lancer un simple pop-corn sur sa meilleure amie et de rater sa cible pour voir le projectile arriver sur un inconnu aussi séduisant qu'intriguant. Quelle idée originale !

 

C'est aujourd'hui que sort le nouveau roman d'Emilie PARIZOT chez Hugo Poche. Dans le cadre de mon partenariat Fyctia, j'ai eu le grand bonheur de pouvoir le découvrir en format papier. Un grand merci à Celia et Hugo Poche pour cette histoire pleine d'émotions et de douceur qui est un véritable coup de cœur pour moi.

 

Pour le résumé, c'est ici : A notre dernier R.V

 

C'est dans cette région qu'elle affectionne, la Provence, et plus précisément Marseille et ses alentours, qu'Emilie PARIZOT nous fait découvrir cette histoire que j'ai vraiment dévorée.

 

C'est sur une note un peu mélancolique – brève, que l’on se rassure - que se fait la rencontre avec Micaëlle - Mica pour les intimes -, décoratrice dans un cabinet d’architecture et bientôt trentenaire. Celle qui, il y a 14 mois, a vu sa relation avec Peter subitement rompue après 13 ans, peut heureusement compter sur le soutien de ses deux indéfectibles amies Chloé et Romie. Une bande d'amies qui va vraiment porter cette histoire d'un bout à l'autre.

 

« Les premiers mois j’aurais tout donné pour qu’il revienne. Puis il y a eu une période où je l’aurais tué de mes mains et enfin, je suis arrivée dans cet appartement et j’ai accepté de le laisser derrière moi. »

 

Dès le début de l'histoire, cette solide amitié ressort et même si la romance est un des thèmes, il est impossible de faire abstraction de celui de l'amitié et des personnages de Chloé et Romie. Car l'amitié prend vraiment pas mal de place dans le premier quart de l'histoire, comme pour bien poser l'environnement et les personnalités de chaque personnage avec les aventures qui vont les attendre. Tout dans leurs échanges et réparties est un vrai bonheur à lire !

 

Alors qu’elle commence à faire le deuil de sa relation passée, elle profite de la vie et de ses amies. Hasard ou coïncidence, c’est à l'occasion d'un verre avec elles et d'un pop-corn qui se trompe de cible que va débarquer, bien involontairement, le beau et énigmatique Leio, community manager et influenceur. Un regard échangé, le hasard qui le remet sur sa route ; deux vies chamboulées.

 

« Je n’ai jamais été attirée par les mecs qui se la jouent bad boy. Il a une phrase tatouée dans le cou qui est d’un mauvais goût ! Et puis tous les accessoires, bracelets, casquette, lunettes, la panoplie que je déteste. Alors pourquoi ça fait trois minutes que je fais semblant de regarder cette vitrine en attendant qu’il finisse ses courses ? »

 

C'est sur un rythme assez lent que la vraie histoire que l'on attend, la potentielle romance, se met en place. Un peu comme au jeu du chat – Mica - et de la souris – Leio -, car rien n'est simple ! D'autant plus que la narration interne par Mica (sauf 4 chapitres) ne permet pas de bien cerner Leio, comme moi je l'aurais aimé. Ça n'empêche pas qu'il est parfaitement intégré à l'histoire. Mais étant une adepte de la double narration, il m'a forcément manqué un petit quelque chose le concernant, sans gravité heureusement.


A la tête de ce roman, Micaëlle, ce personnage féminin qui créer la surprise avec les pratiques qu'elle va mettre en place pour tout connaître de cet inconnu, qui à la base n'est pas son style mais qui lui a vraiment "tapé dans l'œil". Personnellement, je ne connaissais pas ce terme "le stalking". Même si c'est assez particulier, ça apporte beaucoup de légèreté à l'histoire. On se laisse facilement prendre au jeu de tout ce qu’elle va mettre en œuvre pour parvenir à approcher cet inconnu qui l’attire sans vraiment savoir expliquer pourquoi.

 

« Depuis hier, j’ai développé un nouveau TOC : rafraîchir sa page Instagram pour voir s’il a ajouté une nouvelle story. Ma vie est nulle »

 

Mica est une jeune femme qui se révèle, au fil de la lecture, drôle, attachante et sensible. On sent parfaitement combien elle a souffert et elle mérite vraiment de tourner la page. Et au7.pngtant dire qu’elle va s’en donner les moyens.

 

Concernant Leio, mon ressenti a été assez brièvement bizarre. Au premier abord, j’ai eu un peu de mal car j’ai légèrement tiqué lors de la première rencontre. Mais j’ai mis ça sur le contexte « professionnel » et donc ça à vraiment était bref !

 

Car une fois entrée dans le vif du sujet, j’étais totalement accro. Tout m’a vraiment plus chez lui : sa façon d’être, de parler, les petites attentions qu’il sait organiser et même lorsqu’il a besoin de moments pour s’isoler. Il enferme en lui un secret mais qu’on a du mal à cerner et qui créer vraiment la surprise lorsqu’il est dévoilé. Je ne l’avais pas vu venir car vraiment bien réservé jusqu’au bout.  

 

« Elle n’est pas mon type de base, mais justement… elle a quelque chose de différent »

 

En parallèle de celui de Micaëlle, ce sont les parcours amoureux un peu chaotiques de Chloé et Romie qu’on va suivre également. Chacune doit faire face à une problématique de taille et l’ensemble apporte beaucoup de complicité et d’émotion entre les trois amies avec une petite touche d’humour très régulièrement présente. Au début, j'imaginais l'histoire de Mica d'une toute autre manière et je me suis, très vite, rendue compte qu’elle n'est rien sans ses amies - et inversement-. Et finalement, c’est drôlement agréable à lire ainsi.

 

« Mon harem à moi est peuplé d’hommes. Des hommes nus, bien montés et qui n’attendent qu’un claquement de doigts de ma part pour assouvir tous mes désirs »

 

Au niveau de la romance, j’ai vraiment adoré la manière dont Emilie PARIZOT l’a amenée et développée. Elle arrive à nous faire ressentir toutes les émotions et toute l’attirance entre Leio et Mica mais en prenant son temps. C’est vraiment une très belle romance, comme je les aime, qu’elle nous offre là. « A notre dernier rendez-vous » c’est un peu comme avec les petites douceurs que chacun aime : « allez encore une et puis c’est la dernière ». Sauf que lorsqu’on aime, peut-on vraiment s’arrêter ? Vous savez ce que c’est ! Quand on aime, on ne compte pas, n’est-ce pas ?

 

Le processus mis en place par Mica est bien ficelé et tous les enchaînements se tiennent vraiment bien. Les rencontres entre Mica et Leio et leurs petites taquineries sont juste adorables, pleines de douceurs, avec un brin de légèreté et d'humour parfois. Et quel régal à lire ! Et comme il y a peu d’interventions de Leio, le mystère et les tensions sont vraiment bien entretenus. Et du coup, l’intérêt pour lui est encore plus fort et j’adore ça.

 

« Elle, je n’arrive pas à la contrer. Enfin, je pourrais mais je ne suis pas sûr d’en avoir envie »

 

Dans ce livre, on sourit beaucoup, il y a de francs éclats de rire, beaucoup d'émotion de part et d'autre et c'est vraiment très bien écrit. La plume d'Emilie va à l'essentiel, toujours tout en justesse et je n'ai ressenti aucune longueur. J'ai tout aimé dans cette histoire en apparence toute simple mais pas tant que ça finalement. Plus les pages se tournaient et plus il était difficile pour moi de lâcher le livre.

 

Bien sûr, j'ai adoré les 2 amies Chloé et Romie. Chloé, artiste dans l’âme et fêtarde professionnelle avec sa franchise qui frôle dangereusement le manque de tact. Sa conception de l’amour va se trouver drôlement perturbée et l’auteure soulève un sujet intéressant que je connaissais et que je n’ai jamais rencontré jusque-là en romance. Totalement opposée à elle, Romie, plus réservée et plus « sérieuse »  Mais aussi Lucie, la collègue de travail qui, même si intervenant moins, vaut aussi qu’on s’attarde sur sa personnalité et ses répliques.

 

« Tu peux manger ce que tu veux, tu as une taille de guêpe et une belle poitrine naturelle, qui ne t’a pas coûté cinq mille balles. Tu sens suffisamment la jalousie en moi ou je développe ? »

 

C’est un très bon moment de lecture que j’ai passé avec ce roman qui a été dévoré en une ½ journée à peine et qui m’a fait voyager en quelque sorte. J’ai aimé être imprégnée par tout ce qui tourne autour du Sud de la France : la chaleur qu’on peut ressentir, les couleurs qu’on peut imaginer, les odeurs qu’on pourrait presque sentir, les accents chantants de cette région où il fait bon vivre apparemment. Une belle petite escapade !

 

C’est vraiment une superbe romance que signe là Emilie PARIZOT où sensualité et romantisme se retrouvent à égalité  et pour laquelle je ne pouvais que succomber. Alors le meilleur conseil que je peux vous donner c’est d’y succomber à votre tour, sans attendre et qui sait, peut-être verrez-vous les pop-corns sous un autre angle à l’avenir ! Très belle lecture !



25/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres