Mille livres en tête

Mille livres en tête

A tous les coeurs que j'ai brisés / Laura S. WILD

1.png
« Et ça faisait si longtemps… » que je n’avais pas eu deux gros coups de cœur consécutifs ! Et là, on peut dire que celui-ci est énorme tant par le contenant que par le contenu.

A tous les coeurs... / Synopsis

 

Laura S. WILD est une valeur sûre chez Hugo New Romance, les univers qu’elle explore sont à chaque fois différents. Et autant dire que j’ai plus qu’aimé celui de son dernier roman « A tous les cœurs que j’ai brisé ».

 

Bien que lu, en grande partie, sur papier, je vais le traiter en Service Presse puisqu’à la base le format numérique m’avait été envoyé par Célia que je remercie vraiment.

 

Juliette et Nollan n’étaient que des enfants et pourtant leur amour était si sincère, si profond ; tout simplement si pur. Ils avaient neuf ans seulement, ils se sont aimés et se sont promis de s’aimer pour l’éternité mais le temps de l’innocence passé et la réalité et les coups bas de la vie d’adulte reprenant leurs droits, la vie les a séparés. Mais pas de manière définitive puisque onze après leur douloureuse rupture, elle décide de les mettre à l’épreuve en faisant se croiser à nouveau leurs destinées.

 

« On s’aime depuis qu’on est enfants, on s’était promis que toutes nos premières fois se feraient ensemble »

 

Les enfants ont bien grandis, installés dans leur vie respective à des milliers de kilomètres l’un de l’autre mais avec des problématiques familiales délicates. Lorsque Nollan exilé aux Etats-Unis revient en France et qu’un drame vient à bouleverser son existence, l’heure des remises en question s’annonce pour lui comme une révélation. Et Juliette est en bonne place sur les erreurs du passé à réparer.

 

Est-ce que l’amour d’enfant était assez fort pour voir au-delà les erreurs du passé et accorder une 2ème chance à ces Roméo et Juliette des temps modernes ?

A vouloir faire revivre le passé, certains démons ne risquent-ils pas de se réveiller et de mettre à jour des secrets qui devraient rester soigneusement cachés ?

 

Compte tenu du contexte de l’histoire, je me doutais qu’il y aurait alternance entre deux époques. Et ça je suis totalement fan ! Pourquoi, je l’ignore mais toujours est-il que j’ai plongé dans ce roman avec une telle frénésie qu’en peu de temps j’avais déjà dévoré 12 chapitres. Commencé en numérique et le coup de cœur étant arrivé très vite, je l’ai terminé sur papier. Il ne pouvait en être autrement, connaissant mon rapport à la lecture numérique.

 

C’est avec un prologue touchant et imaginé de manière originale que démarre cette histoire. Et donne le ton sur la force des liens de Juliette et Nollan tout juste âgés de neuf ans. Puis vient le temps, après un court aller/retour entre Seattle et Paris, de poser le reste de la lecture pour enfin apprécier cette sublime histoire.

 

« C’est vrai, j’ai fait une promesse il y a longtemps. Au moment où je l’ai prononcée, j’étais certain que la tenir serait la chose la plus facile au monde. Mais j’avais tort… En réalité, le jour où j’ai fait cette promesse en y mettant tout mon cœur, toute mon âme, je n’avais aucune idée de ce qu’il me faudrait affronter pour la respecter »

 

Sans aucun restriction, j’ai aimé les personnages de Nollan et Juliette ; autant dans le passé que dans le présent. La première idée qu’on pourrait avoir de Nollan n’est peut-être pas totalement flatteuse notamment dans son rapport avec les femmes à qui il n’a plus jamais fait de promesse.

 

Cette facette de son personnage ne m’a posé aucun problème ; au contraire j’ai trouvé la démarche assez honnête pour éviter toute tromperie justement. Issu d’un milieu privilégié, il n’a manqué de rien si ce n’est peut-être d’amour paternel qui est un des points importants de cette histoire. En rupture avec l’image paternelle, il n’a rien de l’homme prétentieux qu’on pourrait s’imaginer ; bien au contraire. Et la démarche qu’il va entreprendre est courageuse et tellement belle.

 

« Parce qu’elle a besoin d’entendre que ce que je lui ai fait me hante encore, que je le regrette plus que tout et que je suis prêt à ramper à ses pieds pour obtenir son pardon »

 

Car Nollan n’a jamais vraiment oublié Juliette envers qui il accomplit un même rituel symbolique chaque année – mais je ne vous dirai pas lequel, bien sûr -. Et là, c’est un détail tellement romantique que je ne peux pas faire autrement que de fondre encore une fois. Très belle idée, pleine d’originalité.

 

Juliette est une jeune femme terriblement attachante qui n’a pas eu une vie dorée mais qui a pris une belle revanche sur elle ; malgré quelques coups bas de la vie et paroles extrêmement blessantes durant sa relation avec Nollan.

 

J’ai aimé chacun de ses traits de caractère, les rapports si étroits avec sa famille et son frère Léo, et l’auteure arrive parfaitement à nous faire ressentir combien elle a souffert et combien devoir faire face au retour du passé dans un présent qu’elle pensait serein, va être compliqué pour elle.

 

« La vérité c’est que cet homme est ma plus grande faiblesse et qu’il le sera toujours »

 

7.png
L’évolution lente des retrouvailles, de la relation de confiance qui doit se reconstruire et des révélations aussi étonnantes les unes que les autres rend la lecture de ce roman plus qu’agréable. Et cette alternance entre passé et présent parfaitement construite est tellement agréable et importante.

 

Au travers des interventions de chacun, on se rend compte que la version de leur histoire passée et des raisons de sa fin est quelque peu différente. Et c’est justement sur l’enchaînement parfait des situations et des révélations, que tout se déroule au fil des pages. Et que le voile se lève sur ce naufrage amoureux qui aurait pu être évité en son temps.

 

J’aime beaucoup toutes les émotions – et il y en a ! - que l’auteure est arrivée à insuffler à cette histoire qui, à première vue, n’avait aucune chance de repartir. Même s’il y a des secrets bien cachés, des non-dits importants  et certains rapports très conflictuels, l’ambiance générale de ce livre est vraiment sereine et tend vers l’apaisement, vers la rédemption d’un personnage masculin plus que volontaire et déterminé. Avec de très beaux moments de complicités à travers les époques rencontrées.

 

« Des hommes sont entrés dans ma vie pour en ressortir peu de temps après. J’ai embrassé d’autres bouches et caressé d’autres corps, mais rien au monde n’est comparable aux sensations que me procure Nollan »

 

C’est réellement une très belle romance que signe-là Laura S. WILD à laquelle elle ajoute une touche supplémentaire d’émotion qui ne peut laisser indifférente avec le personnage d’Elisa, la sœur de Nollan. Le sujet est très bien amené et développé. Et nous fait toujours réfléchir car malheureusement toujours et encore d’actualité.

 

Et petit plus, Laura a glissé un petit clin d’œil au personnage féminin de Constance, qui nous l’a fait connaître en 2016 avec « My escort love » pour celles qui auront la référence de cette histoire qui a reçu le « Prix du meilleur roman français au Festival New Romance 2016 ».

 

Ce roman me tentait oh combien depuis que j’avais vu la Cover Reveal et lorsqu’il nous a été proposé en S.P, je n’ai pas hésité. Sauf que je l’ai tellement aimé, en quelques chapitres seulement, que je n’ai pas attendu pour l’acheter et le finir sur papier. C’est dire si le coup de cœur est énorme et merci à Laura S. WILD et aux Editions Hugo de m’avoir fait vivre un si beau moment de lecture ! Très belle découverte !

 

 

« Ça paraît fort, un cœur. Il pompe des litres de sang, il maintient notre corps en vie, il est le roi des organes. Il semble si solide qu’on oublie parfois qu’il a ses faiblesses… et qu’il suffit d’un acte, d’un geste, d’un mot ou d’une trahison de l’amour de votre vie pour l’endommager à jamais »

 



08/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres