Mille livres en tête

Mille livres en tête

Gueule d'ange - T.1 : Alice / Katja LASAN

1.png
OMG ! J’ai beau tourner et retourner mon cerveau et tous les mots possibles pour poser un ressenti sur une de mes dernières lectures, que j'ai plus qu'adoré et qui est un formidable coup de cœur, mais c'est bien la première fois que j'ai du mal à rédiger une chronique où l'évidence est pourtant bien là. Merci aux Editions Cyplog pour cette lecture incandescente !

 

Pour le résumé, c'est par ici

 

 

La bibliothécaire et la rock star ! Ça pourrait facilement faire les gros titres de la presse people. Et cet univers, Frédéric - Fred - le connaît bien. Alors lorsque le leader du groupe Dark Moon rencontre Alice, bibliothécaire en Suisse, il est loin de s'imaginer qu'elle ignore qui il est : une rockstar de renommée européenne et au-delà. Elle, elle connaît vaguement leur musique mais sans plus hormis que ce qui passe à la radio. Et mettre un visage sur un nom, ça n'est pas ça non plus.

 

Voilà en quelques mots comment se retrouver piégée par une histoire qui a eu une vie précédente et qui s'offre une renaissance de la plus belle des manières. Je ne connais pas la 1ère version de cette histoire et je n'ai donc pas de base pour en parler. Mais je suis sûre d'une chose, c'est que celle-ci réunit tout ce que j'aime trouver dans une lecture, surtout lorsque je plonge dans l'univers de la musique. Je me suis éclatée d’un bout à l’autre !

 

Katja LASAN nous offre une histoire par laquelle je suis plus qu'agréablement surprise puisque même si elle repose sur un personnage évoluant dans un milieu médiatisé, je n'ai pas ressenti de surcharge concernant ce thème. Bien au contraire ! Il faut dire que ce 1er tome sous-titré ALICE n’est pas forcément consacré à l’univers musical même s'il n'est pas seulement à voix unique. Il pose les bases de l’histoire pour se consacrer sur autre chose.

 

Dès le départ, j’ai accroché aux personnalités d’Alice et Fred avec tout de même un petit crush pour ce beau et talentueux musicien. Je m’attendais à un personnage charismatique et c’est bien plus que ça que j’ai découvert. OK, il est sombre, torturé, adepte des relations sans lendemain et des démons le poursuivent mais tout ce qui émane de lui donne envie de rentrer physiquement dans l’histoire pour le rencontrer en personne. Riche, beau et célèbre mais quelle simplicité !

 

Tout dans cette histoire repose sur l'alchimie entre les personnages et sur cette évidence qui les a poussés l'un vers l'autre. L'histoire débute avec une rencontre assez improbable et qui n'a aucune raison d'aboutir sur quelque chose de sérieux. Sauf que Fred, qui n'est pas habitué à la normalité, va être attiré par Alice et se retrouver pris sous le charme de la simplicité de la jeune femme.

 

« Et toi, demoiselle, tu débarques dans ma vie, t’oses me répondre, tu me poses des questions, tu t'intéresses à moi, au… vrai moi. Tu peux pas savoir comme ça me fait du bien ! »

 

Alors c'est clair que j'ai beaucoup aimé le personnage de Fred parce qu'il est d'une simplicité constante. On aurait pu redouter que, compte tenu que c’est un personnage torturé et cachant des choses que l’on imagine assez sombres, ça se répercute sur ce premier tome. Finalement il n'en est rien car il assez introductif par rapport à ce qui nous attend certainement dans le 2nd tome. Il est surtout axé sur la relation naissante entre les personnages, sur la manière dont ils vont s'apprivoiser, et sur la manière dont ils vont s'ouvrir l'un à l'autre notamment pour affronter les revers de la célébrité de Fred et les craintes d'Alice quant à cette relation qu'elle n'aurait jamais imaginée et qui peut l'effrayer.

 

« Si la beauté sur Terre possédait un nom, elle s'appellerait sans aucun doute Fred Pelletier »

 

Concernant Alice j'ai apprécié le fait que l'auteur n’en ait pas fait un personnage « nunuche » même si on se rend vite compte qu’elle a beaucoup à apprendre, sur beaucoup de choses. Et ce qui est intéressant c’est de voir son évolution au contact de ce monde qui lui est totalement inconnu et toutes les ouvertures qui vont lui être offertes.

 

« Parmi ces regards, un seul m'attire, me déstabilise puis me rassure. Un regard vert, intense, ténébreux »

 

4.png
J'ai adoré la manière dont l'auteure nous fait nous fait plonger dans cet univers rock en nous montrant qu’au final même sous des personnages médiatiques et constamment exposés se cachent des personnes tout à fait normales. On sent qu'elle a une belle culture musicale rock car il y a toujours de solides et belles références qui jalonnent le récit. Et c'est vraiment très appréciable car ça nous permet de découvrir ce genre musical à travers la romance de manière totalement différente de ce qu'on peut lire habituellement.

 

Lorsque j'ai commencé ce tome de Gueule d'ange, je m'attendais - même si le résumé est assez explicite - à quelque chose d'assez soft un peu comme dans les romans habituels. Mais finalement cette romance n'est pas si soft puisqu'elle renferme beaucoup de sensualité ; une sensualité qui s'installe doucement, progressivement mais qui finalement n'est jamais dans le mauvais goût et surtout qui ne s'éternise pas avec des paragraphes trop longs.

 

« Je reconnais qu’Alice je veux l'aimer sous mes draps. Pas entre deux câbles et trois guitares, pas vulgairement sur le siège dans ma caisse, non. Sur un vrai plumard, et le mien tant qu’à faire »

 

Alors c'est vrai que j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de scènes de rapprochement ce qui à mon sens est un tout petit peu dommage mais ça n'a pas du tout dérangé ma lecture. L’auteure a su ne pas tomber dans des scènes lourdes et trop détaillées. J'ai même trouvé que sous la sensualité qui se dégageait de ces scènes il y avait beaucoup de douceur entre les 2 personnages.

 

Au-delà des 2 personnages principaux il y a de très beaux personnages secondaires qui permettent de rendre solide cette histoire. Ils ne sont pas forcément très nombreux mais les retrouver tout au long de l'histoire apporte parfois beaucoup de légèreté mais aussi de force à l'ensemble. Forcément ces personnages secondaires illustrent le thème de l'amitié notamment avec les amis de de Fred mais aussi ceux d'Alice. Et ils permettent aussi d'aborder de manière plus sommaire, le thème de la famille avec la sœur d’Alice et sa petite nièce Lena.

 

Sachant qu'il y a un 2nd tome à découvrir, celui-ci se termine sur un cliffhanger que toute lectrice redoute et forcément il faut avoir la suite à portée de main pour se jeter dessus. Alors à très vite pour mon avis sur le 2nd tome et en attendant comme vous l'aurez compris je vous recommande sans aucune réserve cette duologie.



18/04/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres