Mille livres en tête

Mille livres en tête

Hot blue / Danielle GUISIANO

Hot blue Danielle GUISIANO.png
Lorsque Danielle GUISIANO m'a contacté pour découvrir son dernier roman, "Hot blue" paru en auto-édition, je n'ai pas du tout hésité. Même si je n'ai pas lu tous ses écrits -  seulement ceux parus depuis 2019 -, j'ai été ravie de pouvoir lire à nouveau sa plume. Merci Danielle pour me renouveler ta confiance sur ce nouveau titre.

 

J'avoue que même si elle a beaucoup de potentiel, la couverture n'est pas ce qui m'a convaincue de me plonger dans cette histoire. Mais c'est bel et bien, le synopsis qui m'intriguait fortement car j'avais du mal à imaginer quel contenu m'attendrait.

 

Les dernières histoires de Danielle, pour qui la lit régulièrement, sont de vrais parcours de vie que traversent ses personnages. Et là, Elsa, jeune étudiante en droit, ne déroge pas à ce schéma lorsque, du jour au lendemain, elle plaque une vie toute tracée à Paris, dans un monde qu'elle n'a pas choisi et qu'elle exècre, pour se réfugier, en Provence, chez sa grand-mère Nina dont elle souhaite reprendre l'activité de couturière.

 

Lorsque sa route croise à nouveau celle de son amie d'enfance Charlie, sur le point de se marier, Elsa ne se doute pas que sa vie va s'en trouver chamboulée. D'autant plus, lorsque son regard va se perdre dans celui de Lorn, frère de son amie et assumant parfaitement son homosexualité. Le comportement ambigu de ce dernier envers Elsa laisse présager un été où les fêtes ne seront pas les seules à être sulfureuses et à compter duquel tout l'avenir de la jeune femme se trouvera impacté.

 

Alors attention : Danielle GUISIANO signe là une histoire qui rentre tout à fait dans la catégorie "Ou ça passe, ou ça casse". Et il m'a fallu un petit temps d’adaptation pour m'habituer au contexte dans lequel va évoluer Elsa. Car c’est bel et bien une histoire qui sort des sentiers battus et qui peut déranger par la particularité qu’elle renferme. Personnellement, j’ai l’esprit assez ouvert et lucide donc ça ne m’a posé aucun problème.

 

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé ce cadre enchanteur du Sud, si cher à l’auteure, dans lequel elle pose grand nombre de ses histoires. L’été, la chaleur de la Provence et voilà Elsa, débarquant pour se ressourcer auprès de sa grand-mère  légèrement excentrique qui, dès la première rencontre, ne peut que nous charmer et nous attendrir. Cette grand-mère qui semble à l’opposé du reste de la famille qui ne sait que dicter sa conduite à Nina et chercher à lui imposer un avenir dont elle ne veut plus. Nina est un personnage essentiel dans la vie d’Elsa, car elle est de bon conseil sans jamais chercher à lui imposer quoi que ce soit. Et avec Charlie, l’amie d’Elsa, ce sont vraiment deux personnages importants et que j’ai apprécié.

 

Bienvenue en Provence pour un été pas comme les autres où la chaleur ne sera pas seulement due à la météo ambiante.

 

A l’aube d’une indépendance bien méritée, Nina saura-t-elle rester maître de ses émotions et de ses sentiments pour affronter une histoire comme elle n’en n’a jamais vécu ?

Le beau et intriguant Lorn saura-t-il pousser la jeune femme dans ses retranchements ?

 

« Hot blue » est typiquement le style d’histoire que j’aime lire car pas vraiment de tout repos. Alors oui, romance il y a mais d’un genre qui interpelle, qui fait se questionner sur nos propres visions de l’amour atypique et surtout romance déroutante qui prend son temps et dont le Happy End n’est pas forcément acquis.

 

Elsa est un personnage féminin qui, malgré une prise de conscience un peu tardive, décide de reprendre sa vie en main. Fée aux mains d’or, elle veut s’épanouir en faisant ce qu’elle aime et force est de constater que tout au long du roman, elle va montrer qu’elle a choisi la bonne voie professionnelle. Cette facette du personnage est quelque chose que j’ai vraiment apprécié et que j’ai eu plaisir à découvrir au fil des chapitres.

 

Avec le choix d’une narration unique, du point de vue féminin, l’auteure sème le trouble dans les esprits et met à mal notre patience en entretenant un certain mystère autour de Lorn, personnage masculin dont la complexité et l’ambigüité le rend attirant. Bizarrement, même si certains points ne plaident pas en sa faveur au départ de l’histoire, j’ai immédiatement aimé ce protagoniste qui est en pleine quête identitaire en matière de sentiments. Pris dans une relation alternant ruptures et réconciliations avec un partenaire plus néfaste que bénéfique pour lui, son comportement est assez perturbant. Comme s’il se complaisait dans des relations toxiques alors que l’amour, le vrai, n’est peut-être pas loin.

Hot blue Danielle GUISIANO(1).png
Après des débuts chaotiques, une attraction et une complicité entre ces deux êtres est bien présente semant le doute dans notre esprit mais aussi dans celui d’Elsa qui ne sait pas comment interpréter les actes et paroles de Lorn, la menant à faire des choix de comportement contestables et risqués. Simple amitié, sensuel jeu de séduction pour une amourette d’été ou réel amour non assumé ? De nombreuses questions se cachent sous des moments de confidence à cœur ouvert, de moments de partage en toute simplicité, de paroles aussi dures que douces et de longs moments de séparation et de silence assez déroutants.

 

« Lorn me voit comme une amie, une simple amie… et c’est à moi de décider si je suis prête à m’en contenter »

 

Dans cette histoire qui ne semble avoir aucun avenir, Elsa et Lorn se faisant plus de mal que de bien, on se laisse prendre au jeu des longues séparations et brûlantes retrouvailles aussi intenses qu’éphémères. Et on se demande quelle est la finalité d’une telle histoire à laquelle il vaudrait mieux mettre un terme. Mais tout le monde sait qu’en amour rien n’est facile et certaines décisions ne sont jamais évidentes à prendre.

 

« Je crève d’envie de te découvrir, Elsa Vauclerc. Et c’est tellement nouveau pour moi »

 

Ce parcours que l’on partage avec Elsa et Lorn, au fil des pages, ne sera pas un long fleuve tranquille. Ce qui pourrait être l’été de tous les espoirs va s’annoncer comme le début d’une histoire sous haute tension dont la construction de longue haleine devra essuyer quelques tempêtes, quelques embûches avec des éléments perturbateurs et des révélations touchantes soigneusement imaginés par Danielle mais aussi avec pas mal de sensualité et d’émotion. Comme le dit si bien l’adage « Après la pluie vient le beau temps » mais rien n’est moins sûr que cela se vérifie à chaque fois et que ça s’applique à l’histoire d’Elsa et Lorn. En romance, tous les espoirs sont permis alors qui sait.

 

« Ses doigts caressent ma peau avec tendresse. Il m’a demandé de lui apprendre. Mais lui apprendre quoi ? L’expert, c’est lui, et je préfère ne pas imaginer comment, ou qui, l’a formé à cet art de la volupté »

 

Cette histoire authentique sous la toujours très talentueuse plume de Danielle GUISIANO ne se lit pas simplement, elle se dévore. Alors si vous voulez une lecture différente, une lecture atypique de par son thème, une lecture surprenante et attachante, « Hot Blue » est, à l’approche des vacances, la lecture à glisser dans votre pile à lire pour l’été. Ne pensez plus à rien et laissez-vous porter avec cette très belle lecture en compagnie de Elsa et Lorn sous le soleil provençal !



11/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres