Mille livres en tête

Mille livres en tête

My escort love / Laura S. WILD

Laura S. WILD ou comment recevoir une gifle émotionnelle en 62 leçons. Je ne suis pas une adepte des plateformes de lecture ; et c'est en lisant MY ESCORT LOVE que je me suis rendue compte de ma grossière erreur de n'avoir jamais cherché plus loin que ce que je pouvais trouver dans le commerce.

 

De premier abord, ce roman paru, il y a plusieurs mois déjà après un grand succès sur FYCTIA, n'aurait jamais dû faire partie de ma P.A.L. La couverture ne m'attirait pas plus que ça et le résumé ne me donnait pas forcément envie. Et les personnages ne correspondaient pas vraiment à ce que je recherche habituellement. En voyant un nom d'auteure inconnue présent sur la liste du Festival New Romance de Bandol, j'ai commencé à regarder d'un peu plus près. Mais malheureusement, rien n'y faisait ; je n'arrivais pas à envisager cette lecture. Peur de ne pas la mener à son terme ? Peur d'être déçue car ne correspondant pas une attente faussée par des chiffres hallucinants ? Peur de quoi, je ne saurai le dire.

 

Et lors de ce fameux festival, me voilà face à face avec ma conscience qui me disait : " Regarde qui remporte le prix de la 1ère New Romance française ! Crois-tu qu'un tel tapage serait fait pour un livre qui n'est pas à la hauteur ? !!! ". Et voilà, comment il y a 3 jours, j'ai acheté ce livre pour lui donner la chance que d'autres lui avaient accordé bien avant moi.

 

Il ne m'a fallu que quelques heures pour dévorer les 62 chapitres + l'épilogue & les 298 pages (sur liseuse) que comporte ce roman. Les personnages sont tellement vrais que je n'ai que pu vivre leur histoire.

 

Elle, Constance, 21 ans, vit à Paris entre une mère qui a tracé le destin de sa fille et un père qui ne lui apporte que brimades et humiliations. Etudiante en droit, elle a deux rêves : intégrer la School Visual of Arts de New York pour étudier dans ce domaine qui est sa passion - le dessin - et connaître l'amour, le vrai. Pour qu'elle perde sa virginité, sa meilleure amie Sophia, va lui organiser une rencontre avec un escort boy, Noah.

 

« Comment lui expliquer ce qu’il représente pour moi ? Comment lui dire qu’il est mon repère, mon pilier, mon point d’ancrage sur cette Terre ? »

 

Lui, Noah, 26 ans, vit également à Paris. Pour subvenir à un certain train de vie, il est un escort boy, au charme certain, très demandé pour toutes prestations. Dans sa vie insouciante, va débouler Constance qui ne doit être qu'une rencontre d'un jour

.

Lorsque la vie a décidé de jouer les trouble-fête, peut-on lutter contre son destin ?

 

Cette histoire est magnifiquement construite. Rares sont ces romans qui nous permettent de nous identifier aux personnages et à leur vie qui se déroule sous nos yeux. Habituellement, les histoires sont irréelles avec des personnages inaccessibles. On peut rentrer dans ces histoires sans jamais pouvoir s'y identifier.

 

MY ESCORT LOVE nous dépeint des personnages totalement abordables : une jeune femme vierge et maltraitée par la vie (malheureusement il doit en exister) et un jeune homme au métier peu commun, certes, mais qui n'est pas inaccessible tant qu'on adhère à cette idée de comment gagner sa vie. Et voilà, comment deux mondes opposés se rencontrent. Voilà comment deux êtres vont découvrir que, dans un quotidien morose, la vie peut être tellement belle à deux. L'histoire d'une reconstruction que l'un et l'autre n'aurait jamais cru possible. Bien sûr, tout ne sera pas rose ; et tout au long de ce livre, on espère qu'une chose : qu'il y aura plus de hauts que de bas.

 

« Je ne suis pas celui qu’il te faut, mais j’aimerais l’être »

 

Dans la véracité de cette histoire, j'ai plongé dès le premier chapitre. Je n'en ai émergé qu'à la dernière page des remerciements de l'auteure (une phrase bien précise a vraiment fait couler les larmes).

 

« J’ai attendu et espéré qu’un jour on vienne me sauver de cette solitude dans laquelle je m’étais moi-même enfermée. J’ai espéré qu’un jour quelqu’un brise les murs de protection que j’avais érigés autour de moi. Et puis j’ai compris que j’étais la seule à pouvoir me libérer »

 

Je suis passée par des émotions très profondes : mes yeux se sont embués à la fois de larmes et d'étoiles, ma gorge s'est serrée avec des passages d'une beauté poignante, j'ai ri avec le personnage de Sophia, la fidèle amie et j'ai beaucoup pleuré avec l'évocation de certains évènement passés qui m'ont touché en plein cœur pour des raisons très personnelles.

 

 "Jamais personne ne m’a choisie, j’ai toujours été mise à part, de côté, jamais je n’ai été une priorité dans la vie de quelqu’un. »

 

En voyant le mot ESCORT, je redoutais le personnage égocentrique, prétentieux, trop sûr de lui. Et j'ai trouvé tout l'inverse ; ce qui, pour être honnête, m'a surprise.

L'auteure a su nous offrir un personnage tendre et tellement attachant. D'une patience étonnante, dans plein de situations, avec un passé qu'on découvre avec plaisir et tristesse mélangés ; il est beau extérieurement certes mais intérieurement sans aucun doute. Les preuves d'amour, tout au long de la lecture, sont cohérentes et tellement bien pensées et amenées.

 

« L’arrivée de Constance dans ma vie a été une bénédiction. Elle est naturelle et son cœur est tellement grand »

 

Deux petits points négatifs que je pourrais soulever :

- le personnage de Constance qui est vraiment très naïve ; passage obligé. Mais très vite, au fil des souffrances subies qu'on découvre, on ne peut que lui souhaiter d'accéder à ce bonheur qui lui a été enlevé alors qu'elle était adolescente. Et qui a fait place à un quotidien familial tellement dur et humiliant.

- la faiblesse de certaines constructions de texte qui aurait pu être travaillées autrement pour donner un côté moins " écriture d'adolescente ".

 

Ce roman est vraiment un gros coup de cœur pour moi dont je ne garde que le souvenir d'un très beau moment de lecture. Merci à cette auteure émergent d'une plateforme de lecture qui a changé ma vision des choses quant à ce type de support qui finalement peut nous réserver de très belles surprises littéraires.

 

"N’ayez pas peur de croire en vos rêves parce qu’ils pourraient bien qu’un jour, ils finissent par se réaliser"

 



26/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres