Mille livres en tête

Mille livres en tête

Prude à frange - C.S QUILL

Certaines lectrices attendent impatiemment les derniers titres des plus grandes auteures américaines comme si leur vie en dépend. Si, si, ça existe vraiment.

 

Puisque je suis un peu comme ça tout en sachant que je prends le risque d’être déçue. Une fois encore, mon instinct ne m’a pas trompé et ma patience a été récompensée. Alors non, l’auteure dont il est question ici n'est pas américaine mais bien française (du moins je crois). On ne la présente plus, cette petite frenchie membre de la French Team New Romance

 

Après avoir signé un de mes gros coups de cœur de l'année 2016 avec Burning Dance et en 2017 avec Burning Games, C.S QUILL revient en force avec sa nouvelle création, tout droit sortie de son imagination bouillonnante : PRUDE A FRANGE.

 

Novice en matière de plateformes de lecture autant que sa nouvelle héroïne l'est en matière de sexe, je m’étais plongée d'une traite, à l’époque, sur Fyctia, dans cette histoire addictive voire plus si affinités.

 

Après un début totalement déstabilisant de par son contexte, la magie avait opéré tant les personnages sont diamétralement opposés. Exit le monde de la danse, pour entrer, ici, dans le monde sombre et sulfureux du marché de la prostitution. Vont être confrontés, deux personnages que tout oppose :

 

Cadence,  jeune femme de 22 ans, vierge certes mais pas celle qui a le don de nous agacer, pas totalement naïve. Une fois n'est pas coutume, la virginité va se révéler être un point fort pour ce personnage et pour l'histoire au cœur de laquelle elle va se trouver plongée, en débarquant par la grande porte. Elle n'est pas forcément sexy mais elle a du caractère. Elle ne manque pas de répartie et d'un certain cran pour être là où elle a choisi de s'aventurer en toute connaissance de cause pour une raison qu'on ignore mais qu'on imagine facilement qu'elle lui tient à cœur. Impossible de ne pas accrocher, immédiatement, à ce personnage à la maladresse exacerbée.  

 

« L’enfilage du string prend une tournure inattendue. En voulant passer mon talon dans le trou, je me tords l’autre cheville, fais une embardée en arrière et finis les fesses – toujours nues bien sûr – empalées sur l’entrejambe de mon affable tuteur ».

 

Et du cran, il va lui en falloir pour affronter et supporter celui que le sort va mettre sur son chemin : Mas. Le bad boy 100% détestable de premier abord, déjà bien ancré dans ce milieu ; qui va devenir son tuteur et formateur Contrairement aux codes habituels, il n'est pas forcément beau mais il a un sex appeal incontestable et, il en impose. Et surtout il cache, lui aussi, un truc qu'on a hâte de découvrir. On l’aime ou pas ; perso, je l’ai adoré de suite ! Alors non, il n’a rien d’un doux agneau (ce serait plutôt le vilain petit canard) et moi j’aime ça.

 

"On ne vend pas uniquement des corps, on façonne des esprits. Bientôt, tu ne sauras pas juste répondre à un besoin, tu seras la réponse au besoin de celui qui paiera le plus pour t’avoir »

 

Elle est douce (ou pas !) mais déterminée ; lui est dur mais quelque peu intérieurement fragilisé il me semble. Quand ces deux mondes se rencontrent et s'affrontent, rien n'est joué d'avance. Bien au contraire.

 

Oubliés les strass et paillettes des romances habituelles ;

bienvenue dans le monde de la haute prostitution.

 

Le roman démarre fort dès la première ligne et pour qui connaît l'auteure, le style unique est posé et la marque d'écriture reconnaissable entre mille. C'est cash et sans fioritures. Et forcément, l'addiction est au rendez-vous. Etonnant et détonant, on se rend très vite compte qu'il n'y a aucune place pour l'ennui.

 

Chaque personnage a sa part de mystère ; ce qui porte l’histoire d’un bout à l’autre. L'auteure nous emmène au fin fond d'un univers sombre et sans pitié pour qui ose y entrer. Sauf pour Cadence qui pourrait bien créer la surprise et bouleverser tout ce petit monde.

 

« Quatre mois, le compte à rebours est désormais lancé. Peut-être moins si j’y arrive. Peut-être plus si je sombre ».

 

Lorsque les certitudes sont fragilisées et qu'une rencontre peut tout remettre en question, nul n'est à l'abri de voir ses projets bouleversés. Mais dans ce monde dirigé par l'argent et le sexe, il n'y a pas de place pour les sentiments.

 

Comment un simple chiffre, fruit du hasard, peut faire dévier des vies d'une trajectoire soigneusement tracée ?

Lequel des deux va se révéler le plus impitoyable si l’amour venait à s’en mêler ?

 

Des joutes verbales à tomber et des répliques qui tombent toujours à point nommé et qui allègent un peu un climat qui pourrait être pesant. Des situations cocasses qui prêtent à sourire ou à rire franchement, un enchaînement cohérent et sans temps morts, des personnages parfois atypiques avec des sentiments contradictoires qui les rendent humains et attachants, des personnages de l’ombre qu’on a hâte (ou qu’on redoute) de découvrir après un suspens bien mené grâce à une écriture fluide et sans tabou. L'escalade des évènements va en s'accroissant de manière à nous retenir prisonnière volontaire et qui pourrait bien réserver des surprises inattendues.

 

« De quel côté se met cette merde ? Il y a autant de tissu devant que derrière, il est à l’endroit, au moins ? »

 

Plus qu'une histoire classique, l'auteure a parfaitement travaillé ses personnages. Elle a apporté beaucoup de soin à leurs personnalités et à l'évolution de leurs sentiments et émotions. Entre interdits et secrets, ce qui ne devrait être que du business, pourrait bien se transformer en un jeu dangereux aux limites si facilement franchissables.

 

Grâce à C.S QUILL, j'ai enrichi mon vocabulaire de mots ou expressions insoupçonnés. Je suis sortie de cette lecture, repue de ces répliques attrayantes dont je ne me lasse jamais. Et conquise par ce premier round qui pourrait déranger  les plus chastes romantiques. L'auteure n'hésite pas à employer les termes appropriés et je vais dire "Heureusement". Une telle histoire avec un langage "Fleur bleue" serait totalement inintéressante. Mais je suis ressortie oh combien frustrée par une fin que je n’ai pas vu venir. Non mais sérieux, je vais être obligée d’attendre début mars 2018 pour connaître la suite !!!!

 

C.S QUILL se pose là où on ne l’attend pas en sortant des sentiers conventionnels traditionnels et c’est exactement ce que j’espérais.

 

Alors si vous n’avez pas peur des mots qui heurtent les yeux et les oreilles, si vous n’avez pas peur d’être choquée, si vous n’êtes pas du genre à crier à l’immoralité, ce livre est pour vous. Foncez et dites-moi ce que vous en pensez même si mon avis n’est pas le vôtre.

 



04/02/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres