Mille livres en tête

Mille livres en tête

Until the end / Laura S. WILD

www.kizoa.com_collage_2019-09-01_21-46-01.jpg
Rentrée littéraire de qualité avec le nouveau roman de Laura S. WILD qui paraîtra dans quelques jours. Qui n’est pas tombée amoureuse de cette couverture sombre et attirante ? Pas moi en tout cas, j’ai craqué dessus car elle est parfaitement choisie. Et si on prend un résumé énigmatique quant à l’univers dans lequel on peut classer l’histoire, ça donne un très beau retour de l’auteure après ses 2 gros succès précédents.

 

Merci à Hugo Roman et Célia de m’avoir permis de découvrir cette histoire atypique.

 

L’auteure ne perd pas de temps à poser l’histoire et le climat qui va l’entourer. A peine ses amis partis en voyage, Ludmila, jeune femme d’une vingtaine d’années, rentre chez elle et va vivre le plus effroyable qu’il soit : un enlèvement. Par qui, pourquoi, elle aimerait bien le savoir. Ce qui ne devrait être qu’une cohabitation de courte durée avec son ravisseur va tourner d’une toute autre façon.

 

Pour Carter, le ravisseur en question à peine âgé de 25 ans, c’est un banal contrat comme n’importe quel autre. Sauf que lorsque les conditions changent, tout peut être remis en question et qu’il faut exécuter le contrat malgré tout. Mais faut-il encore en être capable. Pour que les douleurs infligées ne deviennent pas ses propres douleurs.

 

Sous sa plume très axée sur la psychologie de Carter, l’auteure signe là, avec brio, une histoire vraiment aboutie tant par le style de son écriture que par la qualité de ses personnages. Rien n’est laissé au hasard pour faire de Carter un personnage vraiment torturé, assez déroutant. Il est terrifiant et touchant ; c'est très contradictoire. Difficile à cerner, j'ai eu du mal à interpréter ses moments de colère, de mutisme, d'éloignement ou de rapprochement. J’avais très souvent l’impression que ses actes étaient dictés par la colère et la folie mais la colère contre qui ou contre quoi, le suspens est parfaitement maintenu. Par contre, qu’est-ce que j’ai adoré le voir sourire !

 

« Tu n’as pas non plus besoin de te conduire comme un connard ! »

 

Face à lui il y a Ludmila qui se trouve, du coup, complètement perdue loin des seuls repères qui lui restaient après le décès de ses parents. Et qui n’a aucune idée de ce que va être son avenir face à ce personnage qui lit dans ses pensées comme un livre ouvert qui l’effraie par ses actes et paroles qui la malmènent et face auxquels j’ai été aussi perdue qu’elle. Quand on n’a aucune réponse à ses questions, la tension est soutenue.

 

« Je sais que tu as peur, que tu te poses des centaines de questions, mais il faut que tu te dises que ta vie comme tu la connaissais avant est terminée. Jamais tu ne la retrouveras »


Le mystère reste entier sur les motivations de Carter. Ce que j’ai vraiment apprécié c’est que l’auteure ne va pas trop vite quitte à semer le doute sur une explication possible. Je ne savais pas comment la captivité allait évoluer et lorsque l’auteure a jeté un pavé au 1/3 de l'histoire, mon esprit a fini d'être complètement chamboulé.


Entre alternance de crises de panique ou de colère et petits moments de bonheur tous simples, mon esprit a été complètement retourné. Quand l'agressivité fait place à la tristesse mais reprend bien vite le dessus, je me suis trouvée aussi perdue que Mila qui va se trouver mise face à un sentiment de culpabilité lorsque des émotions fortes vont s’emparer d’elle. A la loterie des sentiments, le tirage est toujours imprévisible.

www.kizoa.com_collage_2019-09-01_22-19-49.jpg
 

Tout au long de l’histoire, entre Dark romance et New romance l’auteure offre des affrontements verbaux intensément soutenus pour des rapports de force parfois difficiles à lire mais aussi de très beaux moments de complicité et de corps à corps tout en douceur et en sensualité.

 

Mila saura-t-elle apporter un peu d'apaisement et de repos à Carter ?

Et Carter sera-t-il capable de trouver le courage de soigner ses fêlures ?

 

Quand les chaînes du passé sont lourdes à porter et qu’apprendre à se faire confiance pour s’apprivoiser devient aussi vital que de respirer, Laura S. WILD amène doucement ses personnages vers une relation moins dure, moins torturée - même si elle ne se révèle pas moins complexe - où la lumière pourrait bien se trouver au bout. Mais comme rien n’est jamais acquis, c’est un vrai travail que l’un est l’autre devra faire.  


Si vous aimez les histoires qui vous malmènent telles une douce torture, ce très beau roman saura combler les lectrices les plus exigeantes. Il y a même un petit côté thriller qui lie le tout avec une histoire qui m’a fait un peu tomber de haut. C’est donc un subtil mélange de plusieurs univers dans lequel vous trouverez forcément votre bonheur. Et personnellement, je le classerais en 1ère place de tous les romans de Laura.



01/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres