Mille livres en tête

Mille livres en tête

Coupable ! I love you / Isa LAWYERS

www.kizoa.plcollage_2020-11-11_22-01-38.jpg
Lorsque j'ai reçu ce titre de la part de Hugo New Romance, j'étais plus qu'heureuse car c'est un titre que j'attendais avec impatience. Comme toujours, j'avais craqué sur la couverture, le résumé et le titre. Je ne connaissais absolument pas l'auteure, ni la première version auto-éditée de cette histoire. C'était donc l'occasion de la découvrir dans sa seconde naissance.

 

Merci à Célia et Hugo New Romance de m'avoir permis de le découvrir avant sa sortie.

 

"Elle l'aime. Il s'y refuse.

Sarah est une jeune avocate parisienne totalement dévouée à son travail, au grand dam de sa famille. De tous les combats, elle n'hésite pas à se mettre régulièrement son boss et ses collègues machos à dos pour défendre ses convictions. Lorsque sa secrétaire, souffrante, ne peut assurer un rendez-vous dans un palace, Sarah accepte de prendre sa place, convaincue de dévoiler un adultère scandaleux... et tombe sur un inconnu aussi beau qu'inattendu.

 

Dès leur première rencontre, l'univers de Sarah bascule. Persuadée avoir trouvé l'amour de sa vie, elle est prête à tout pour continuer à le voir. Elle troque alors ses Converse pour des talons hauts, met de côté son identité pour vivre son idylle, et le mensonge s'installe.

 

Mais peut-elle vraiment remiser au placard ses valeurs pour un homme qui ne la connaît pas, au risque de se perdre ?"

 

Il y a des histoires dans lesquelles on n’a aucun mal à se plonger dès les premières pages. Ne me demandez pas pourquoi, ça a été le cas pour moi, pour ce roman.

 

Lu en lecture commune avec Marie, du blog "Aux rêves des mots" que je remercie pour la découverte de cette expérience toute nouvelle, j'ai dévoré cette histoire en un week-end. Sachant qu'en version papier, c'est un beau bébé de 774 pages (504 en numérique), ça veut tout dire sur mon ressenti final.

 

Alors attention à ne pas se fier au résumé qui cache soigneusement la base de l'histoire que j'ai vraiment trouvée originale et bien amenée ; même si ça peut être assimilé à quelque chose de malsain et choquer les âmes puritaines.

 

« Pour le moment, je lui donnerai ce qu’il veut. Juste parce que je suis égoïste et que je ne veux pas risquer de ne plus le revoir. Et puis, qui voudrait de moi ? Personne n’a jamais voulu, pas plus que quelques nuits. Alors, pourquoi lui ? »

 

L'auteure a une écriture intéressante et elle nous dévoile ses personnages sans précipitation. Le personnage de Sarah c'est un peu une Mrs Jekyll & Mrs Hyde version romance, avec ses deux facettes bien distinctes. D’un côté la jeune femme célibataire, de l’autre l’avocate talentueuse qui a des obligations. La première est tiraillée entre ce qu'elle désire et ce que la position de la seconde exige d'elle. Féministe convaincue au passé de petite fille abîmé, la défense des femmes est son cheval de bataille.

 

Elle évolue professionnellement dans un monde d’hommes très machistes ; et autant dire qu’elle ne se laisse pas démonter quand il s’agit de montrer son égalité. J’avais un peu peur que l’aspect juridique soit trop présent dans cette histoire mais heureusement il n’en est rien. Il est évoqué de manière logique et indispensable, tout au long du roman mais il se fond parfaitement dans l’ensemble.

 

« Pas une femme pour parler cinéma, des extravagances de la dernière Fashion Week ou des Oreo saveur banana split. Encore moins de lectures à l’eau de rose ou de problèmes de ragnanas. Juste Vera. Les autres associés ont préféré choisir des « assistants ». Comme si l’efficacité se calculait au taux de tétostérone »

 

Sarah est une jeune femme dynamique, qui peut être tour à tour agaçante et attachante, qui ne vit que pour son métier, pour la seule famille qui lui reste, sa mère et sa sœur Maxine et pour son meilleur ami et collègue, Gabriel - que j’ai vraiment beaucoup aimé -. Et qui combat les coups bas de la vie à bonne dose de glace au chocolat, de Nutella et de chansons du légendaire groupe Abba (Merci Isa LAWYERS pour cette référence qui forcément me parle !).

 

« Depuis combien de temps tu n’as pas eu de dépoussiérage de la grotte de l’amour ? »

 

Sa rencontre avec l’inconnu en question – au doux prénom d’Helias - va à l'encontre de ses principes et de ses convictions. Et pourtant il y a des situations où la perte de contrôle est totale ; pour notre plus grand bonheur, l’auteure a joué à fond la carte des sentiments qui se battent avec la raison ; et l’agacement pourrait bien poindre son nez. Ce qui déplaira forcément à certaines lectrices.

 

Helias est un torride, jeune et brillant chef d’entreprise qui cache un passif familial et émotionnel assez récent mais tellement touchant. Et cet aspect du personnage a été bien développé en se concentrant sur le présent pour lui donner vraiment toute sa place et ne pas tomber dans le trop triste. Dans sa vie il y a une personne plus importante que toute autre : son père. Même s’il n’est qu’un personnage secondaire, il a une belle place dans l’histoire et j’ai vraiment aimé la manière dont l’auteure l’a inclus. Et pour Helias, c’est bien lui sa priorité.

 

« La culpabilité me ronge de l’intérieur car je sais que je suis responsable de tout cela. Je n’ai pas été là pour lui. Je ne l’étais même pas pour moi, préférant fermer les yeux sur mon chagrin et plonger dans le travail pour masquer ma peine »

 

Trouver une relation stable ne fait pas partie de ses plans d’avenir mais sa rencontre avec Sarah pourrait bien tout bouleverser. Et le perturber plus que de raison. Même dans les moments où il est infernal, il m’a fait craquer ; c’est pour dire que je l’ai aimé ! Si je devais lui faire un reproche ce serait de ne pas assez se dévoiler, à Sarah, quant au pourquoi de son choix de vie amoureuse. Mais ce serait chipoter pour pas grand-chose.

 

« Lui, il est malheureux. Je ne sais pas pourquoi, mais il l’est tellement qu’il ne veut plus aimer »

 

Sarah porte vraiment l'histoire avec beaucoup de forces et de faiblesses mélangées, de maturité pour son jeune âge et c'est ce qui fait la beauté de son personnage. Elle se partage la narration avec Helias et associée à cela une belle touche d'humour, c'est vraiment un titre gagnant dans les sorties à venir de ce mois.

 

Jusqu’où sera prête à aller Sarah pour vivre son histoire telle qu’elle la rêve ?

Helias ne serait-il pas en train de commettre une erreur qui pourrait le priver d’un avenir enfin heureux et apaisé ?

 

Isa LAWYERS signe là une new romance dans l'air du temps même si le comportement du personnage féminin (et pourquoi pas masculin…) peut agacer et faire lever les yeux au ciel. C'est un personnage embourbé dans un mensonge et qui ne demande qu'à évoluer. Et quelle évolution !

 

J'avais un peu peur qu'il y ait trop de sexe dans ce début peu commun mais ça va, ça restait plus que raisonnable. Il n’aurait pas fallu que ce soit l'aspect qui prenne le dessus. On est vraiment dans un style romance ; ça aurait gâché ma lecture.

 

Concernant la romance justement, je ne l’ai pas vue comme quelque chose de rapide. La base, qui repose sur un quiproquo soigneusement entretenu par la suite, reste quand même une forte attirance entre Helias et Sarah. Tous les évènements qui vont se succéder feront que ça aboutira ou non en romance. Qui dit romance dit sentiments partagés et là ce n’est pas gagné d’avance car il ne faut pas confondre amour et attirance.

 

Car dans cette histoire il y a beaucoup de retournements de situations qui viennent pimenter le tout. C'est vraiment une lecture pendant laquelle on ne s'ennuie pas. Les personnages secondaires aussi sont drôles, touchants et attachants. Et j'adore ce style d'histoire qui malgré ses 774 pages, se lit vraiment très facilement. J’insiste sur ce point qui me semble vraiment primordial : il ne faut pas s’arrêter à ça ; c’est un faux prétexte selon moi pour ne pas donner sa chance à une histoire. Une célèbre saga américaine tient en 5 pavés et personne n'a jamais rien trouvé à y redire. Donc... !

 

« Voilà Barbie ! On avait déjà Ken, maintenant on a sa copine du rayon jouets. Je me force à sourire et me retiens de lui dire qu’avec lui, on a Kiki, le kiki de tous les kikis, petit, rond et poilu »

 

www.kizoa.plcollage_2020-11-12_00-07-04.jpg
Isa LAWYERS a une écriture de qualité ; il n'y a pas de surcharge qui alourdit l'histoire. Quand on voit le nombre de pages, on peut craindre ce genre de négativité, de surenchère. Mais pas du tout. Tout est bien cohérent, tout s'enchaîne parfaitement, c'est un ensemble bien travaillé et vraiment agréable à lire. Un mélange de sérieux et de légèreté sans aucune répétition.

 

L’auteure nous offre un savoureux mélange de rebondissements, de répliques savoureuses, de situations cocasses, tendres ou douloureuses, des scènes touchantes, des rapprochements sensuels mais pas trop envahissants, des répliques pleines de fraîcheur et de franchise, des pensées ou passages qui m'ont fait rire. L'histoire évolue à un rythme qui me correspond assez bien.

 

« En clair : fais pas chier ! C’est moi la juriste, l’ami. Continue à jouer à ta PS4 : pour m’avoir emmerdée plus d’une fois pour rien, ça te coûtera plein pot »

 

Je pourrais écrire encore et encore sur ce que m’a fait ressentir ce titre, tellement je l’ai aimé dans sa perfection sans aucune imperfection. C’est vraiment un très beau coup de  que je n’aurais aucun mal à relire lorsqu’il viendra rejoindre ma bibliothèque papier. J'ai hâte !

 

Et bien logiquement, je vous conseille de le découvrir sans apriori, juste pour le plaisir de rencontrer Sarah et Helias et de succomber à votre tour. C’est tout le bien que je vous souhaite !



11/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres