Mille livres en tête

Mille livres en tête

Instant / Ludivine DELEAUNE

"On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les heures, les jours, les années... Mais personne ne nous explique la valeur d'un instant"

 

www.kizoa.plcollage_2020-09-26_21-04-47.jpg

 


A quel instant est-ce que cette histoire a conquis mon cœur ? Certainement dès que mon regard a croisé cette couverture magnifique. Comme une évidence. Une chose est sûre c'est que c'est un très beau coup de pour ce dernier roman de Ludivine DELEAUNE aux Editions BMR qui m’a fait passer un inoubliable instant de lecture. Merci à l'auteure pour sa confiance.

 

 

 

"L’amour est un condensé d’instants inoubliables

 

La vie est faite d’instants imprévisibles qui marquent à jamais.

ll y a cet instant qui a changé leur vie…

 

Celui où Julia a décidé de voler de ses propres ailes…

Où Paul a perdu la femme qu’il aimait…

Où Marguerite a retrouvé son Joseph après la guerre…

Où Jade a enfin eu ce qu’elle voulait…

Où Jessica s’est réconciliée avec son corps…

Cet instant qui a révélé à Grégoire qui il était vraiment et celui où Rose a chassé les démons du passé.

                                                                                                  

Et le seul qu’il n’est jamais trop tard pour vivre : l’instant présent.

 

Avant de vous laisser emporter par le quotidien de Julia et de ses proches, faits de petits bonheurs, de doutes et de sentiments, soyez prévenus : rien ne sera plus comme avant cet instant."

 

Lorsque j'ai postulé pour ce Service Presse, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre ; j'étais intriguée tout simplement. Et quand j'ai commencé à découvrir l'histoire, je n'arrivais pas à voir où m'emmenait l'auteure. Mais ça n'a pas duré bien longtemps.

 

En effet, Ludivine a fait le choix de scinder cette histoire en plusieurs parties. Ce qui est assez judicieux dans ce style d'univers pour alterner passé et présent sur plusieurs décennies et pour nous emmener de la France jusqu'au sommet de l'Everest.

 

"Les instants perdus ne se rachètent pas, mais ceux à venir n'en seront

que plus appréciés"

 

Au travers d'instants en tous genres, c'est dans la vie et les destins de plusieurs personnes, qu'elle nous emmène. Ces vies et ces destins qui ont été bouleversés par un seul instant qui a changé leur cours.

 

La première partie nous présente ces hommes et ces femmes, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs peines et leurs bonheurs, leurs rêves et leurs désillusions. C'est un peu la base, parfaitement construite, qui va nous mener au cœur du roman et de ses autres parties.

 

Il y a une femme, cette jeune femme, Julia, qui voit son avenir et sa vie changer de direction, une nuit de juin, au bord d'une falaise d'Etretat le jour où elle a choisi de reprendre sa vie en main. Et celui qui va en être un des acteurs c'est Paul et sa passion pour les sports extrêmes qui lui permettent de provoquer la vie en défiant la mort pour se sentir vivant. Chacun vit avec ses secrets, avec ses blessures dans une vie parfaitement imparfaite qui leur permettra de commencer une nouvelle histoire même s'ils n'ont aucun pouvoir sur ce que le destin leur réserve.

 

"Nous ne pouvons pas refaire notre passé, mais nous pouvons créer notre avenir. Et il se joue à chaque instant"

 

Dans cette histoire, il y a tous ces autres personnages que l'on se plaît à croire parfaits comme Marguerite, à la vie riche mais dont chaque instant est suspendu à un bout de ficelle en attendant de retrouver son grand amour. Attachante et toujours pleine de sagesse dans la voix, elle est un des éléments forts de ce roman, pour laquelle seuls les mots tendresse et admiration me viennent à l’esprit.

 

"Chacun a sa propre manière de chérir son autre. Le plus difficile est sûrement de le laisser nous trouver et d'être suffisamment prêt pour le vivre... Et pour y survivre..."

 

Il y a ceux vraiment imparfaits et tellement superficiels, qui ne font rien pour qu'on ait envie de les aimer dont l'égocentrisme et la prétention ont été poussé à leur maximum par l'auteure qui a exploré là une des facettes détestable de l'être humain. Mais rien ne dit qu'à un instant précis on ne change pas d'avis (ou pas). Jade et Grégoire représentent tout ce que je déteste et forcément ma rencontre avec eux n'a pas été des plus tendres. Mais sans eux, l'histoire n'aurait probablement pas eu le même impact.

 

"Ma mère aurait dû m'apprendre à apprécier la valeur des gens, la valeur d'un instant passé avec eux. J'aurais peut-être su avant qu'il n'existait pas que la valeur financière"

 

Il y a ces personnages, comme Annabelle et Rose, qui sont vraiment le symbole de la vie qui bascule en un instant : un geste et un regard aussi rapide qu'un instant et leur vie n'aura plus été la même. A travers elles, l'auteure aborde des sujets difficiles (surtout Rose) et elle les a traité avec beaucoup de justesse et sans surenchère émotionnelle même si Annabelle n'est pas une personne vers qui j'irai spontanément de par la froideur et la dureté qu'elle montre. Et Rose, est celle pour qui je n'ai pu avoir que de la tendresse au fil de nos rencontres successives. Très beau personnage !

 

"Prisonnière de la folie des hommes. À jamais. Tout cela ne sera qu'un éternel recommencement"

 

Et il y a Jessica, cousine de Julia et Jade, à laquelle on s'attache forcément, celle que personne ne voit autrement que par son surpoids mais que la vie ne va malgré tout pas oublier et lui faire prendre conscience qu'elle peut être aimée pour ce qu'elle est. C'est un personnage que je pourrais qualifier de joviale, apportant son lot d'humour à cette histoire. Un des personnages auquel n'importe qui pourrait s'identifier.

 

"Ce corps est bosselé, cabossé. Un peu comme mon esprit, en fait... mon visage est la seule chose que j'aime chez moi"

 

L'auteure nous fait prendre conscience que finalement, la vie n'est qu'une succession d'instants fugaces et éphémères, à côté desquels on passe souvent sans s'arrêter, que l'on ne peut jamais rattraper un fois perdus et qu'elle nous présente telle une palette mêlant nuances sombres et coloris lumineux.

 

Même s'il est question d'amour dans cette magnifique histoire, ce roman va au-delà de la romance. C'est une leçon de vie authentique qui met en lumière certaines futilités qui nous font passer à côté de l’essentiel.

 

www.kizoa.plcollage_2020-09-26_21-38-58.jpg
C’est un roman qui n’a pas pour vocation de nous faire croire à un monde tout beau, tout rose ; c’est dans la vraie vie, vue sous différents regards et différentes sensibilités, qu’on entre. Et au fil des pages, j’ai ressenti beaucoup de sentiments mais  jamais aucune lassitude. Je me suis laissée porter par les vents qu’aiment tant Julia et Paul, tout simplement. Et même si ce n’est pas un livre triste – c'est avant tout une romance contemporaine -, l’auteure est arrivée à me faire pleurer par un simple passage qui résonne tellement en moi (et qui pourra toucher d’autres personnes aussi).

 

« Parce que la mort a son propre bruit. C’est la voix que l’on n’entend plus, les pas qui ne résonnent plus sur le sol, le rire qui ne s’élève plus dans l’air. La mort a une senteur aussi, celle de l’odeur de la peau qu’on ne sent plus »

 

Si on lit entre les lignes et si on voit au-delà des mots, cette histoire cache de nombreux sujets sensibles mais tellement vrais. Et sous la plume de Ludivine, s’en est encore plus qu’agréable à lire et à découvrir. Ses mots associés aux thèmes résonnent un peu comme une poésie ou une douce musique. C’est apaisant. La seule tristesse que je peux retirer en écrivant mon ressenti, c’est que je ne pourrais jamais partager la multitude d’extraits que j’ai relevé au fil de ma lecture ; si nombreux et si beaux.

 

Parce que la vie ne tient pas à un fil mais à un instant, ce livre est vraiment celui qu’il faut découvrir pour en sortir changé et grandit avec un autre regard sur ce qu’on ne voit pas mais qui a toute son importance malgré tout. Si vous voulez une histoire totalement différente, qui vous fera vous sentir bien une fois la dernière page tournée, je ne peux que vous conseiller « Instant ». Et pour ma part, j’espère vraiment que le format papier pourra rejoindre un jour ma bibliothèque comme un de ses romans qui aura laissé une trace indélébile dans ma vie de lectrice et de femme.

 

"Bouffe la vie avant que ce soit elle qui te dévore, qui avale tes belles années, tes rêves et tes sourires"



26/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres