Mille livres en tête

Mille livres en tête

Le contrat - T.1 / Tara JONES

Comment faire les choses à l'envers ? Tout simplement en découvrant une auteure avec son second roman puis au détour d'un Service Presse la découvrir avec sa première création. Et voilà ce qu'on peut dire de ma rencontre avec Lancaster et Angeline pour celles qui reconnaîtront les premiers personnages tout droit sortis de l'imagination de Tara JONES. Merci à Morgane de chez Hugo Roman d'avoir organisé cette rencontre.

 

Lorsque, avec la faillite de son père, son univers confortable et doré s'écroule, Angeline BEAUMONT est prête à tout mais vraiment à tout ; même à signer un contrat pour le moins inattendu : épouser un parfait inconnu, qu'elle n'a jamais vu, pour éponger les dettes de son père. De l’argent vite gagné et facilement. Facilement, en est-on bien sûr ?

 

« Je n’ai pourtant pas d’autre choix. Je dois le faire »

 

L'histoire est posée et elle a comme une impression de déjà-vu. Vous ne voyez pas ? Mais si, cherchez bien ! Une héroïne au prénom un peu semblable, un homme riche mais qu'elle ne connaît pas, un mariage arrangé ; tout ceci dans une époque totalement différente bien entendu. Une histoire adaptée à la télévision, qui a bercé mon enfance et mon adolescence au fil des rediffusions et que je regarde encore volontiers aujourd'hui ne serait-ce que pour Jeoffrey de Peyrac et la belle Angélique Marquise des Anges. Il est certain que toutes ces similitudes m'ont poussée à feuilleter ce fameux contrat. Alors, CDD ou CDI ?

 

C'est après une soirée bien arrosée et un retard certain au rendez-vous avec son avenir, qu'Angeline déboule avec fracas pour la rencontre de sa vie : Geoffrey LANCASTER. Et quelle rencontre ! Autant dire que le personnage d'Angeline est assez rafraîchissant. Elle a du caractère, un certain sens de la répartie. Et face à Geoffrey, arrogant, agaçant et qui sait comment la mettre hors d'elle, ça donne des échanges incisifs. Et lorsque le mental et le corporel s'affrontent pour savoir qui l'emportera, une sacrée pagaille va emparer Angeline.

 

Mais ce contrat, est-ce seulement pour retrouver son confort ?

Ou pour enfin faire face à des obligations soigneusement cachées ?

 

Dans ce tome, on rencontre les personnages et l’histoire se met en place. On découvre un personnage féminin, Angeline, au caractère bien trempé, qui doit oublier son insouciance et son égocentrisme pour affronter une autre facette, moins dorée, de la vie (la vraie !). Et qui va ouvrir les yeux sur la réalité du pouvoir de l’argent qui peut ouvrir des portes comme en fermer d’autres aussi.

 

« Le seul travail que j’ai pu dénicher c’est un emploi de serveuse, payé au SMIC, plus les pourboires »

 

Mais aussi, ce personnage masculin, Geoffrey, dont on ne sait que peu de choses ; si ce n’est que le portrait peu flatteur qui se dessine au travers du regard d’Angeline, en grande partie narratrice de ce 1er tome. On sait qu’il y a quelque chose de lourd dans son passé, mais quoi ?  Une chose est sûre, il est froid, distant avec des répliques un peu acerbes mais tellement sexy (petit détail qui fait toute la différence : il a une cicatrice tout au long de la joue). Alors il faut lui laisser une petite chance.

 

« Incapable de nous offrir une phrase compréhensible ! Une vraie poupée Barbie ! »

 

A cela on ajoute les personnages secondaires majeurs qui gravitent autour d’Angeline et de Geoffrey : les ami(e)s et la famille essentiellement. Deux mots les unissent : soutien et fidélité. Et comme toujours, il y a un personnage qui sort du lot mais chut, car on le retrouvera très probablement dans la suite de l’histoire.  

 

Ce début d’histoire se lit très facilement sous la plume fluide de Tara JONES. Bon, ça n’a peut-être rien d’innovant dans le genre mais c’est efficace et accrocheur. Que demander de plus ?

 

C’est addictif, avec cette pointe d’humour que l’on retrouve régulièrement qui allège une histoire qu’on peut imaginer nous réserver de grandes surprises (pas forcément bonnes peut-être). Des scènes de sexe pas trop présentes grâce à un fameux mélange de désir et plaisir traité tout en sensualité et une intrigue qui bien sûr nous tient jusqu’au bout en n’envisageant pas d’attendre pour lire la suite dans le second tome qu’il ne faut pas manquer d’avoir sous la main.

 

« Tout va bien ? J’ai peur que vos neurones nécessitent une nouvelle connexion… et malheureusement, je n’ai pas le code pin »

 



03/02/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres