Mille livres en tête

Mille livres en tête

Pile ou face / Erika BOYER

Pile ou face.png
C'est avec une romance très psychologique qu'Erika BOYER revient après ses duologies "Promesse tenue" et "L'encre du passé" parues chez Hugo New Romance Poche. Merci à Hugo Publishing pour l'envoi de ce roman.


Et quand je dis psychologique, on est vraiment sur quelque chose de tellement poussé que ça en était presque oppressant, pour moi, par moments.


Ce one-shot permet de retrouver Louis, 27 ans, meilleur ami de Sandy - héros de la 1ère duologie - et Lara, 27 ans également. En couple depuis 10 ans, ils se sont mariés et sont devenus parents avec la petite Maria, 2 ans. Malgré un amour puissant voire fusionnel, leur bonheur est entaché par des doutes et des peurs qui pourraient fragiliser leur vie de couple et leur vie familiale. A moins qu'ils soient capables de communiquer l'un avec l'autre pour que les nuages, qui obscurcissent leur histoire, s'éloignent enfin.

 

« Ça ce n’est ni une valse ni un tango, c’est la chorégraphie de l’amour et je la connais par cœur. Il n’y a pas un pas qui m’est inconnu »


C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé l'univers des Lost Souls même si on est bien loin de ce qu'avait précédemment écrit l'auteure. Le côté bikers est juste évoqué pour se concentrer sur la part importante du roman.


On est sur un schéma d'histoire assez différent puisque Louis et Lara ne sont pas un couple en devenir mais un couple déjà installé qui se trouve à un tournant de leur histoire qui est malmenée par leur passé respectif qui a créé des traumatismes persistants. Et quelque part, c'est assez déstabilisant puisqu’habituellement, on assiste à la naissance et à la construction d'une romance.


Dans cette histoire, l'auteure nous met face à une histoire d'amour où la passion est bien là mais qui doit affronter un sentiment négatif qui crée une sorte de malaise auquel il est impossible de donner un nom tant il est entretenu par les deux protagonistes.

 

 « Je maudis toutes les choses du passé qui font du mal à celui que j’aime. Je voudrais absorber tous les chagrins de Louis et qu’il n’ait plus jamais à les endurer. Si j’étais assez forte je le ferais. Si je n’avais pas autant besoin de lui pour combattre mes démons, j’affronterais les siens, seule »

 

Au point qu'il m'est arrivé de ressentir comme des longueurs avec une histoire qui tournait un peu en rond du fait de Lara qui apparaît vraiment, à mes yeux, comme le personnage qui entretient le problème bien malgré elle.


J'ai parfaitement compris le choix d'orientation de l'auteure mais la situation dans laquelle se trouve le couple est difficile à concevoir tellement l'auteure a forcé sur certaines choses. Heureusement, au fil des chapitres se dessine le pourquoi du comment mais je n'étais clairement pas préparée à cette lecture.


Je dois être honnête car au départ, c'est Louis qui m'a vraiment agacée dans son rôle de père poussé à l'excès. J'ai ressenti comme une surenchère dans cette protection qu'il a développée envers sa fille au point d'en ressentir un sentiment d'étouffement. Et ensuite, je lui en ai voulu de toujours aller dans le sens de sa femme pour l'épargner. C'est un concept avec lequel j'ai beaucoup de mal et donc je n'adhère pas du tout à cette façon de faire.

 

« Je rejoins les garçons et arrache ma fille des bras de son parrain. Je me moque de ses protestations, j’ai besoin de la serrer contre moi. J’ai bien des difficultés à me tenir loin d’elle. Je supporte mal l’idée que quelqu’un d’autre la touche, même mes proches »

Pile ou face (1).png
Mais de manière assez subtile, l'auteure arrive quand même à nous voler des sentiments contradictoires dès lors qu'elle nous livre ses personnages de manière plus approfondie et lorsqu'elle nous donne accès à des moments essentiels de leurs passés respectifs via des flashbacks importants qui apportent comme un peu d'oxygène en cours de lecture.


Après avoir terminé ce roman, en ayant tous les éléments, je pense que mon ressenti oscillant entre agacement et empathie était tout à fait justifié. Et finalement, je ne prends pas ça comme quelque chose de négatif. Car hormis cet aspect, il y a tout de même beaucoup de positif qui ressort de cette lecture.


J'ai adoré retrouver tous les personnages qui ont contribué à mes avis précédents sur "Promesse tenue". Bien entendu, leur présence tout au long de l'histoire est justement dosée et intervient toujours à des moments clés. On se rend compte combien les liens qui les unissent tous, depuis tant d'années, sont indéfectibles. Je pense forcément à Sandy, à Danny, à Clément et à Violette, les piliers de toute cette saga.


Ce que j'ai aimé particulièrement, c'est l'alternance passé/présent et point de vue partagé qui nous font entrer dans des périodes douloureuses ou heureuses qui ont permis la construction de ces êtres, avec leurs forces et leurs faiblesses. Et pour cet aspect-là, c'est bien Louis qui m'a le plus touchée puisque dans ce roman, son passé refait surface dans son présent, mettant en péril son futur. Et là, forcément, il est impossible de rester indifférent.

 

« Il va me falloir du temps pour redevenir homme et plus uniquement père ou mari »


Avec certains termes abordés, les émotions sont clairement présentes et m'ont fait oublier les sentiments négatifs. Même si j'ai pu ressentir une certaine pesanteur au cours de cette lecture de 520 pages, je comprends parfaitement les choix de l'auteure. Lorsqu'on traite de certains sujets, une trame d'écriture est certainement nécessaire pour que nous, lecteurs/lectrices, prenions conscience du degré d'importance de certains maux et certaines douleurs.


Comme toujours, c'est un très beau moment de lecture que nous propose Erika. Et même si c'est un peu différent de ce que j'ai pu lire de sa plume jusqu'à présent, je n'ai aucun regret de m'être à nouveau plongée dans la bande des Lost Souls. Si vous avez aimé lire les précédentes duologies, celle-là vous transportera à nouveau et saura certainement vous toucher comme ça a été le cas avec moi. Alors très belle lecture !



16/07/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi