Mille livres en tête

Mille livres en tête

Quoi qu'ils en disent / Noémie DANI

1.png

 

« Depuis le temps que tu dors, ça fait des mois, des mois que tu hibernes… Que tu sors pas de ta caverne, t’as beau tout faire pour le cacher, sous tes airs d’ours mal léché… »

 

Une petite escapade en Ardèche, ça vous tente ? Allez, je vous emmène avec moi, au Cheylard, à la découverte de ce titre « Quoi qu’ils en disent » paru chez Hugo Poche qui m’a permis de découvrir Noémie DANI qui signe-là une histoire champêtre toute en douceur. Et même si on est sur un schéma classique, ça fonctionne plus que bien.

 

Pour le résumé, c'est par ici

 

J’avoue que je n’avais pas d’attente bien précises quant à ce roman et c’est une très belle surprise que cette découverte qui m’a transportée dans un univers si bien décrit et qui offre une très jolie parenthèse de lecture. Bravo à l’auteure pour tant de justesse !

 

Je ne vais pas vous dire que j’ai vécu dans le milieu agricole mais il est vrai que je suis ce qu’on appelle « une fille de la campagne ». Et forcément, cette lecture m’attirait. Je n’ai jamais vécu en ville comme Louna, 20 ans, citadine jusqu’au bout des ongles qui est obligée de se retirer au fin fond de la campagne ardéchoise pour se reconcentrer sur ses études d’ostéopathie. Aucune négociation possible ! Mais à son arrivée seuls deux voisins l’entourent : une vieille tante de la famille, Madeleine « le Minéral » et une ferme dans laquelle vit Gabriel, 33 ans, agriculteur séparé et papa d’une adorable fillette, Zélie, 3 ans. Pas franchement, ce qu’elle avait espéré pour un mois loin de son quotidien lyonnais confortable.

 

« Ne tente pas de rentrer avant l’heure sous peine de devoir subvenir toi-mê

me à tes besoins. Et les études, plus un appartement, c’est cher »

 

Lorsque l’amour est dans le pré version New Romance s’invite dans nos lectures, ça donne un sacré bon moment de détente !

 

Que dire à part que j’ai adoré cette lecture qui m’a conquise d’un bout à l’autre. C’est vrai que je ne suis pas une lectrice bien compliquée et tant qu’une histoire me transporte, je suis heureuse. Mais quand même, il y a vraiment tout ce que j’aime dans ce titre même si, force est de reconnaître, que la plume de l’auteure a une grande part de responsabilité dans ce succès.

 

Personnellement, je n’ai pas besoin d’être systématiquement surprise lorsque je lis, ni d’attendre le WAOUHHH qui pourra me faire atteindre le coup de cœur. Et malgré une base qui 

n’est en rien innovante puisque la différence d’âge a souvent été traitée en romance, ce livre mérite amplement l’engouement qu’il a suscité sur les réseaux sociaux ou autres.

 

Rien ne peut plus opposer Louna, citadine insouciante et loin de certaines réalités de la vie à Gabriel, agriculteur débordé par un quotidien plus que remplit qui essaie de concilier vie professionnelle et vie personnelle pour consacrer du temps à sa fillette. Et lorsque ces deux mondes vont entrer en collision, ça donne un ensemble bien travaillé d’un bout à l’autre.

 

Ce style d’écriture est vraiment ce que j’aime car ça se lit tout seul. Les situations cocasses côtoient les répliques pleines d’humour que s’échangent régulièrement les protagonistes, les personnages ont chacun leurs qualités et leurs défauts notamment une « adorable » vieille dame qui n’a pas froid aux yeux en jouant les entremetteuses aux pratiques quelques peu discutables – pour notre plus grand bonheur -, Gabriel et Louna issus de deux mondes différents s’agacent, s’attirent, résistent, cèdent enfin puis doivent évoluer sur un chemin semé d’embûches … Et on en redemande forcément.

 

« Un jour, tu murmureras mon nom, Gabriel … »

 

J’ai beaucoup aimé la fraîcheur de Louna et cette manière qu’elle a de s’ouvrir à nous et de vivre toutes les épreuves et mésaventures qui vont s’imposer à elle. J’avais un peu peur de me retrouver face à un personnage dans le total cliché de la jeune citadine horripilante. C’est une belle surprise puisqu’heureusement la concernant, l’agacement ne s’est pas invité dans ma lecture. Ça aurait été dommage ! Elle m’a beaucoup fait rire et sourire et ce joli tempérament doucement effronté et cette ténacité pour repousser toutes les limites m’ont conquise.

 

« Et sinon, j’ai le droit d’être petite, maigre et moche tranquille ?! »

 

5.png

Quant à Gabriel, ce petit côté grognon et ours mal léché est très cute. Comment ne pas craquer pour un tel personnage ! J’ai adoré cette lutte intérieure qui l’habite pour ne pas céder à la tentation ; même si c’est extrêmement frustrant pour nous et pour Louna. Entre raison et désir, le choix ne sera pas évident, bien entendu. En romance, l’image du père avec un enfant fonctionne toujours très bien et il n’y avait pas de raison qu’il en soit autrement pour lui.

 

« Trop vieux. Trop canon. Trop con. Trop magnétique »

 

L’autre personnage essentiel à cette histoire est évidemment Madeleine – Maddie – qui apporte une telle légèreté, une telle lumière et une telle force à ce roman. Comment ne pas aimer son esprit imaginatif, cette tendresse soigneusement cachée au début mais qui est bien réelle ? Grâce à elle, de belles scènes ou répliques jalonnent l’histoire et elle est vraiment indispensable car elle va se révéler être une puissante alliée qui ne veut que le bonheur de ces deux êtres auxquels elle est attachée

 

Dans ce roman, l’auteure aborde la différence d’âge qui est certes de 13 ans mais qui à mes yeux n’a rien de dramatique non plus. Mais cette question soulève forcément un autre sujet sur l’acceptation de cette différence par l’entourage. Surtout lorsqu’on vit dans un petit village où les cancans et qu’en dira-t-on sont un peu le sport local. J’ai vraiment aimé la manière d’aborder et de développer ce thème en montrant tout ce que cela implique. Ça apporte un certain rythme à l’histoire, l’empêchant ainsi de tourner en rond et c’est très appréciable.

 

« Critiquer est le propre de l’humain, tu sais. Quoi que tu fasses, il y aura des

 gens bien, tandis que d’autres tenteront de te tirer vers le bas. Ceux qui parlent sur toi ne sont que des jaloux. Les autres n’ont pas besoin de ça pour se sentir plus forts »

 

Cette lecture est vraiment une très belle découverte, toute en légèreté, en douceur, avec un petit aspect pétillant qui rend cette histoire terriblement addictive. La simplicité du contexte et des personnages fait qu’on ne peut faire autrement que de se fondre dans cet univers et dans l’écriture de Noémie. Et quand ça se termine, on ne peut que le regretter.

 

Il est donc clair que je vous conseille à 100% de partir à la découverte de cette histoire qui m’a fait fondre et je vous souhaite, à votre tour, de vous laisser charmer par elle. Alors, très belle lecture !



10/04/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres