Mille livres en tête

Mille livres en tête

Sur ses traces / Lili CL Marguerite

www.kizoa.plcollage_2020-08-19_13-30-12.jpgOh my god ! Comment écrire une chronique sur une telle histoire ? D'entrée, je peux vous dire que c'est un méga coup de  pour ce romantico-suspens !

 

Je l'avais repéré dès sa présentation par Fyctia - puisqu'il a remporté le concours Infiltré(e)   - et ça fait donc un certain temps qu'il était dans ma PAL. L'en voilà sorti pour une immersion totale dans une intrigue hors norme. Attention au manque d'oxygène !

 

Jumelles, oui elles le sont et pourtant tout les oppose. L'une, fleuriste, est simple, discrète et posée ; l'autre, travaillant dans l'événementiel, est plus extravertie, fashionista et tout feu, tout flamme. Elles se sont Salomé et Yaëlle, jeunes femmes ayant grandi entourées de l'amour de leur famille adoptive mais ayant suivi des ambitions bien différentes.

 

Au-delà de leurs différences, comme chez tous jumeaux, il doit y avoir ce lien unique qui les unit. Alors lorsque Yaëlle qui semble se trouver en plus que fâcheuse posture, lui envoie un message inquiétant, Salomé n'hésite pas une seconde. Ne devant pas appeler la police, elle n'a d'autre choix que de prendre sur elle et de partir à la chasse aux indices pour retrouver sa sœur.

 

Sa route va croiser celle de Jacob, détective privé qui va se montrer plus que prêt à l'aider. Mais ne sachant si elle peut lui faire confiance, Salomé va devoir jouer finement. Reste à savoir si Jacob est un détective de pacotille ou un fin limier. En tout cas, attirant et séducteur, il l'est.

 

Malgré une attirance mutuelle indéniable, la situation n'est pas propice à la bagatelle car commence une course contre le temps et contre des enjeux de taille qui va mener ces partenaires de fortunes - et plus si affinités - de Paris au Morbihan en passant par l'Auvergne. Mais sans possibilité de faire du tourisme, vous vous en doutez bien.

 

Salomé saura-t-elle mener à bien ce qui ne s'annonce peut-être pas comme une enquête de tout repos ?

Que cache réellement l'engouement de Jacob à aider Salomé jusqu'au bout ?

 

'Sur ses traces" fait partie de ces livres où je sais dès les premières minutes, si ça va le faire ou non. Et là, avec un prologue finement amené, pas moyen de ne pas poursuivre. Un conseil : prévoyez du temps car une fois commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter avant d'avoir le fin mot de l'histoire.

 

Lili CL Marguerite est une plume toute récente mais qui a déjà tout d'une grande. Elle s'est entourée des meilleures bêtas et donc elle a frappé fort avec ce premier roman qui dépote. Même ses remerciements sont à lire, c'est pour dire !

 

Habituellement, je ne suis pas forcément lectrice des histoires mêlant romance et suspens car je trouve souvent que l'un prend le pas sur l'autre. Mais là, la romance fait vraiment corps avec l'intrigue ; aucune ne vole la vedette à l'autre.

 

Grâce à une narration à double voix, l'auteure ne laisse rien au hasard dans la construction et l'évolution de cette histoire atypique notamment par le fait qu'il est question de l'histoire de jumelles mais qu'on ne côtoie que l'une d'entre elle. Et c'est la douce Salomé que l'on va suivre et qui va porter cette histoire grâce à l'amour qu'elle porte à sa sœur.

 

C'est un personnage vraiment exceptionnel qu'a imaginé l'auteure. Elle a un certain manque de confiance en elle,  elle ne sait pas ce qu’est d’avoir une once de méchanceté, on sent l'amour qu'elle porte à sa famille et tout ce qu'elle est prête à faire pour eux. Surtout pour sa sœur jumelle. Et là, accrochez-vous car l'auteure envoie du lourd : une manipulatrice de ses lectrices dans les règles de l'art.

 

Yaëlle, c'est un personnage clé bien qu'on ne la rencontre qu'au tout début. Elle est à l'origine de toute cette histoire et pourtant c'est la grande absente. Personnage dans l'ombre mais mis en lumière par des flashbacks soigneusement parsemés par l'auteure. On en apprend plus sur elle, par ce biais-là, que si elle était physiquement présente. Et l'auteure a vraiment peaufiné tous ses aspects, sans ne rien oublier pour faire mouliner le cerveau de ses lectrices dans des hypothèses diverses et variées.

 

Dans ce roman, il n'y a pas tant de personnages que ça (très bon point) mais il y a Jacob. Ah Jacob ! Pantalon chino ou jogging, il est craquant quoi qu'il porte ! Mais c'est un personnage assez énigmatique car on sait assez tôt qu'il cache quelque chose mais quoi, c'est la grande inconnue. Là aussi, grâce à des flashbacks et cauchemars qui agrémentent judicieusement cette quête de vérité, nous en apprenons plus sur son passé. Ce qui permet aux pièces de ce casse-tête de se mettre doucement en place pour connaître les dessous de l'histoire. Jacob est clairement le personnage qu’on va détester aimer mais surtout aimer détester parfois.

 

« Depuis ma fracture il y a dix ans, cette partie de mon corps reste sensible. Mais ce n’est rien comparé à la haine qui me ronge depuis cette nuit-là »

 

Dans cette histoire, il y a un point qui m'a frappé concernant la gémellité de Yaelle et Salomé : une sorte de rapport de force dominant/dominé qui est vraiment bien traité malgré l'absence de contact. Et qui émotionnellement s'apparente à une certaine emprise psychique. Je ne sais pas si c'est quelque chose qui existe réellement chez les jumeaux. En tout cas, j'ai trouvé intéressant la manière dont l'auteur l'a développé et fait évoluer tout au long de l'histoire notamment psychologiquement parlant. Ça donne une sacrée force à cette histoire ! Je n'avais qu'une envie c'est que le dominé s'affranchisse du dominant pour enfin se considérer à sa vraie valeur.

 

Concernant l'intrigue, l'auteure ne nous fait pas totalement mariner jusqu'au bout puisque sa trame d'écriture est soignée et qu'aux 3/4 du livre on pense avoir suffisamment d'éléments en main pour émettre une hypothèse solide. Tous les multiples « indices » qu’elle dissémine par-ci, par-là nous font tour à tour « tourner en bourrique » ou se sentir l’âme d’un Sherlock Homes prêt à tout. Et même si on n’est pas en présence d’une histoire à la Alfred HITCHCOCK, une certaine tension, pas forcément désagréable, est bien là.

 

« Inconnu : Je vais bien. N’essaie surtout pas de me joindre à ce numéro et NE ME CHERCHE PAS. Yaëlle »

 

Mais, parce qu'il y a un mais, tout le talent dans cette plume est de faire qu'on ne considère rien comme acquis tant qu'on ne saura pas de quelle manière toute l'intrigue va être mise à jour. C'est un peu comme dans la série "Columbo" où on sait qui, comment et pourquoi est à l'origine de l'intrigue mais on ne sait pas comment le fin limier va mettre à jour le pot aux roses. C'est un peu cliché mais c'est un peu ça. Jusqu'au bout, on considère certaines choses comme acquises alors qu'il n'en est rien. Et qu'on est bluffé en beauté. Même jouer au Cluedo est une partie de rigolade !

 

« Je ne réponds pas. Je ne peux pas recevoir ses remerciements. Je ne les mérite pas. Et elle le saura, tôt ou tard. »

 

Elle nous emmène dans un univers certes déjà précédemment exploré en romance et elle s’en sort avec brio. Mais comment peut-on imaginer une histoire pareille et une telle succession d’évènements qui s’enchaînent parfaitement, les uns aux autres ?

 

« On sait tous que sous les strass, il n’y a pas que des paillettes… Les licornes se font bouffer par des ogres pleins aux as, c’est bien connu, non ? »

 www.kizoa.plcollage_2020-08-19_12-40-21.jpg
Quant à ce qui concerne l’aspect romance, c’est toujours là où le bât blesse dans ce style de roman. C’est un exercice difficile que de doser, avec justesse, tous les ingrédients qui sauront contenter les lectrices exigeantes. Si l’ennui s’installe, c’est que les doses sont inégales et que ça fragilise l’histoire. Mais là, je dis BRAVO car j’ai lu ce livre en à peine quelques heures, sans pouvoir m’en détacher.

 

La romance est amenée très lentement, ils ne se sautent pas dessus au bout de 10 pages et les moments d’hésitations ou de doute seront finalement bénéfiques à la cohérence de l’ensemble. Ca passe ou ça casse selon le lectorat, bien entendu. Pour moi, c’est passé « comme une lettre à la poste ». Grâce à la plume de Lili, on comprend le pourquoi de ce parcours chaotique entre les deux personnages qui s’attirent, se repoussent, luttent contre leurs sentiments et leurs émotions pour des raisons d’éthique et de moralité. Et on ne se pose même pas de question : on vit l’histoire et le déroulement de son intrigue de manière spontanée et naturelle.

 

Je pourrais écrire encore beaucoup sur ce roman qui m’a laissé stupéfaite par la qualité de la plume de son auteure et par la qualité de son contenu. Je ne suis pas une professionnelle de l’édition mais quand je tiens un petit bijou dans mes mains, je sais en reconnaître sa valeur.

 

Alors si vous êtes une adepte des histoires qui vous tiennent en haleine d’un bout à l’autre, des histoires dont vous ne pourrez tirer aucune ficelle tant l’auteure les a bien emmêlées, des histoires où vous pensez avoir tout compris et qu’au final il n’en est rien et surtout les histoires mêlant subtilement passé et présent, romance et suspens, eh ben foncez.  

 

Je ne peux pas vous dire mieux que de découvrir, sans attendre, ce 1er roman d’une auteure que j’espère retrouver très vite avec un écrit d’une aussi belle qualité. Et il me faut « Sur ses traces » dans ma bibliothèque papier donc Fyctia/Hugo, vous savez ce qui vous reste à faire ! La perfection n’existe pas mais Lili CL Marguerite la frôle de manière incroyable !



19/08/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres