Mille livres en tête

Mille livres en tête

Try baby / Lou MARCEAU

1.png
Toute histoire avec une partie « musique » ne peut que m’attirer et pour celle de « Try baby » de Lou MARCEAU parue chez Hugo New Romance, j’ai cédé à la tentation plus tôt que prévu. La couverture et le synopsis m’attiraient beaucoup trop pour que je résiste longtemps. Et j’ai donc fais une petite entorse à mon planning lecture. Et bien m’en a pris car c’est un énorme coup de cœur que j’ai eu pour ce roman.

 

Pour le résumé, c’est par ici :  Try baby - Synopsis

 

Comme tous les gros coups de cœur que j’ai pu avoir, dès le 1er chapitre j’ai su que ce roman allait être dévoré en peu de temps. Et effectivement, il ne m’a fallu que quelques heures d’intense plaisir pour qu’il soit achevé.

 

Ce qui m’a attirée d’entrée, c’est le caractère atypique de l’histoire notamment concernant le personnage féminin, Svetlana LUKIC. C’est une jeune femme qui a bien réussi sa vie professionnelle, puisqu’elle est une brillante chirurgienne dirigeant un service de chirurgie cardiaque à New-York,  mais qui sentimentalement parlant est plus adepte du sexe sans attache avec la gente féminine que masculine. Les hommes, elle n’en a pas besoin et elle a toujours su faire sans eux.

 

« Même moi, je peux y être insensible. Un homme reste un homme, même s’il appartient aux KA-9. Soit un être humain auquel il manque un vagin et une paire de seins, pour pouvoir me plaire »

 

Sauf que lorsqu’elle doit pratiquer une opération sur le grand-père de Tadzio STEADMAN, célèbre pop star adulé par des milliers de femmes, on peut s’attendre, dès le départ, à ce que la situation soit cocasse pour ne pas dire compliquée. Celui qui ne voit en elle qu’une « interne décorative » va se montrer assez imbu de sa personne, un peu envahissant et surtout très déterminé. 

 

Quand on met en présence une jeune femme qui n’aime pas les hommes avec un homme pour qui elle va représenter comme un défi, ça donne une lecture 100% plaisir. Tout à fait ce que j’aime ! Merci Lou pour cet excellent moment de détente livresque.

 

Comment une simple opération chirurgicale pourrait-elle amener un véritable chamboulement dans la vie de Svetlana et la faire sortir de tout ce qu’elle tenait pour acquis ?

Jusqu’où sera prêt à aller Tadzio pour prouver à la jeune femme qu’il ne faut jamais dire jamais et pour lui faire voir plus loin que les apparences médiatiques ?

 

Ce roman rassemble vraiment tout ce que j’aime lire. Un peu comme ces films romantiques dans lequel on rêverait de piquer la place de l’héroïne. Pour écrire une telle histoire, je soupçonne l'auteure d'être une vraie romantique.

 

Et quand ça démarre aussi fort, le plaisir est encore plus grand. Une plongée dans une histoire assez peu commune et peu conventionnelle, sur fond d’ambiance musicale parfaitement dosée par la plume de l’auteure que j’ai adoré retrouver après « So What ».

 

"C'est le nom qui va vous obséder jour et nuit à peine aurai-je franchi la porte de votre bureau"

 

Dans cette histoire, il n’y a rien que je n’ai pas aimé. L’écriture de Lou est vraiment accrocheuse et elle a ce petit truc qui fait que ses livres se lisent avec une facilité déconcertante. Elle a cette faculté de créer des personnages auxquels il est difficile de ne pas adhérer et c’est exactement ce qu’il se passe avec ceux de ce roman – en tout cas pour moi -.

 

"Papi semble décidé à faire confiance à une fille qui ressemble à un mélange improbable entre ma copine Gigi Hadid et deux de mes fantasmes d'adolescent - Eva Herzigova et Charlize Theron - mais qui prétend être chirurgienne"

 

Svetlana fait partie de ces personnages qui, de par ses origines étrangères - puisqu'elle est serbe - et sa condition de femme évoluant dans un monde masculin assez fermé, a dû se battre pour en arriver là où elle est aujourd’hui. Elle peut être fière de son parcours et d’avoir su s’imposer en tant qu’égale à ses confrères masculins. Elle a du caractère et de la répartie et elle assume pleinement son orientation sexuelle mais ne cherche pas de relations sérieuses. Elle devait être loin de s’imaginer croiser la route de l’insupportable bassiste du groupe pop rock qu’elle-même écoute.

 

Insupportable est un mot un peu faible lorsqu’on rencontre Tadzio STEADMAN en même que Svetlana. C’est le grand-père qui doit être opéré mais c’est le petit-fils qui met son grain de sel partout ; grain de sel assez piquant peut-on dire. Déjà là, le ton est donné et ça promet quelque chose d’assez rythmé et explosif.

 

Mais sous ses airs un peu prétentieux et ses reparties assez caustiques, on sent qu'il aime son grand-père plus que tout et que sous une impression de surjoué, se cache quelque chose de plus profond. Et forcément, on ne peut pas lui en vouloir un seul instant. Et s'il veut en profiter pour titiller notre belle chirurgienne, on cautionne totalement son côté joueur et sexy en diable qui plus est.

 

"J'ai l'impression d'être avec un gamin sous amphétamines auquel personne n'aurait jamais expliqué la signification des limites et du mot NON. Je suis obligée de lui demander de jouer de la guitare ailleurs que dans ma salle d'attente. Ou d'éviter de se déplacer avec son skate dans les couloirs du service. Un skate. Sérieusement"

 

Sur un rythme soutenu, qui ne s’essoufle jamais, c'est une histoire qui se constr2.pnguit sans précipitation pour notre plus grand plaisir. L'imagination de l'auteure est telle que le contenu dense, intense et de qualité, associé à des joutes verbales mordantes, nous empêche de lâcher le livre sous peine de grande frustration. Car ce qui a la base devait être une simple rencontre professionnelle va finir en association pour une belle cause. Et plus pourquoi pas...


Dans ce roman, ce sont deux mondes opposés qui se percutent de plein fouet. Chacun a ses points forts et ses points faibles et les savoureuses réparties les rendent terriblement attachants. On adore le côté provocateur exaspérant parfaitement assumé et soigneusement entretenu de Tadzio face à Svetlana qui tombe droit dans le panneau alors qu'elle est persuadée qu'elle ne se laissera pas avoir.

 

"Ne vous en déplaise, aussi délicates soient-elles, vos épaules ne m'excitent pas. Vos fesses et votre cambrure de pole dance, si"

 

L'alternance des points de vues choisie par l'auteure – et que j’adore forcément - est un bel atout dans cette histoire où on aime avoir accès aux pensées de chacun. Surtout lorsqu'une belle part d'humour y est associée, c'est encore plus léger. L'écriture de Lou MARCEAU donne une incroyable vie à cette histoire ; à tel point qu'on n'a vraiment pas l'impression de seulement lire un livre. C'est bien plus que ça !

 

" De toute façon, même muselé et attaché, ce type est une hormone sur pattes. Il exsude tellement le sexe et les orgasmes que je m'étonne qu'aucune femme ne soit tombée enceinte à la clinique"

 

Dans cette histoire 100% romantique - avec une scène toute simple qui m'a fait fondre -, qui prend vraiment tout son temps et qui est semée de quelques déconvenues obligatoires pour pimenter le tout pour notre plus grand plaisir, les deux mondes choisis par l'auteure sont évoqués juste ce qu'il faut. Pas de détails pesants ; seulement la bonne dose de scènes et références, pour situer le contexte et apprécier le déroulement. Le risque aurait été de surcharger l'histoire et d'apporter un sentiment de pesanteur ; il n'en est rien. Le côté musical et l’évocation du film « A star is born » m'ont fait définitivement craquer.

 

« Je ne serai plus ton défi, pas plus que je ne deviendrai ton jouet »

 

Cette histoire ne serait pas complète sans la présence, d'un côté ou de l'autre, d'une bande d'amis aussi soudés que les doigts d'une main. Et bien que n'ayant pas lu tous les écrits de l'auteure, certains personnages font référence, il me semble, à deux romans de Lou : Romy & Lily. Le fait de ne pas les connaître ne m'a pas empêchée de les apprécier ; mon petit coup de cœur allant pour Charlotte. L’amitié est vraiment partie prenante dans cette histoire, que ce soit pour Svetlana ou Tadzio et cet aspect-là est aussi attractif que le côté romance tant espéré.

 

"Charlotte est comme le Q au Scrabble, elle compte triple"

 

Le problème lorsqu’on a un coup de cœur sur une histoire, c’est qu’on aimerait en parler pendant des heures tellement il y a à dire dessus. Et autant dire que sur les 470 pages que comporte ce roman, j’aimerais vous en dire encore plus mais… J’ai mis de nombreux post-its pour ne pas oublier certaines répliques qui m’ont bien fait sourire, certains passages qui m’ont touchée et toutes ces petites choses dont j’ai envie de me souvenir jusqu’à une prochaine relecture de ce qui est un petit bijou pour moi.

 

« Vous savez : l’avantage avec un sex toy, c’est qu’en général, il est nettement plus avantageux qu’un pénis réel. Et au moins, lui, il la boucle »

 

Oh que oui, c’est un livre que je lirai à nouveau car il correspond tout à fait à la lectrice que je suis. Comprendre ou non un coup de cœur, la question ne devrait même pas se poser. Personnellement, je respecte les goûts de chaque lectrice mais si vous aimez ce style d’histoire qui vous fera passer du sourire à l’émotion et surtout qui vous assurera un vrai bon moment de détente, alors foncez la découvrir ! En tout cas, pour moi, c’est un formidable coup de  !



01/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres