Mille livres en tête

Mille livres en tête

Close Up - T.1 : Indomptable Sandre / Jane DEVREAUX

Découverte choc pour le phénomène du moment CLOSE UP qui est une réédition, revue et enrichie du roman SINDER de l'auteure Jane DEVREAUX paru une première fois en auto-édition.Ça faisait très longtemps qu'il était sur ma liste. Mais lorsque j'ai su qu'il paraîtrait dans une nouvelle édition, j'ai choisi de patienter. Arrivée au quart du livre seulement, j'ai compris l'engouement du public pour cette histoire.

 

Celle de Sandre RIVER, 17 ans, qui profite des bruits infondés qui courent sur elle pour vivre une vie de lycéenne rebelle solitaire qui ne se mélange pas aux autres de son âge et qui ne cherche pas à plaire. Elle a un franc-parler et une façon de penser déconcertants et parfois brutaux (surtout avec ceux qui tentent de l'aider et qu'elle rejette).

 

De ses parents, on ne sait pas grand-chose. Juste qu'elle a été élevée par un père autoritaire et parfois violent et une mère que j'ai ressentie démissionnaire par passion pour son mari. En somme, des parents totalement absents (au sens propre comme au figuré) dont on n'apprend que peu mais qui sont tout de même présents d'une certaine manière.

 

" Jamais il ne s'en prend à elle. Elle, elle est parfaite ; elle, il ne peut rien lui refuser ; elle, il l'aime "

 

Dans ce premier tome, narré à deux voix, on partage la vie de Sandre sous 2 facettes : celle, intimidante et solitaire qui se cache sous un maquillage et un look repoussants et celle, totalement différente, sans artifices et naturelle. Tout simplement jolie. Au travers des photos - sa passion - qu'elle prend des autres, à leur insu, elle connaît tout de leurs faiblesses et de leurs fragilités. Sauf un : Josh ANDERSON, 18 ans. Tout les oppose en apparence.

 

Josh est beau, sportif, populaire et parfaitement intégré. Sandre cache une colère et une douleur sous des artifices visant à tenir tout le monde éloigné d'elle pour vivre seule. Mais les apparences peuvent être trompeuses.

 

Lorsqu'ils doivent travailler ensemble, leur subconscient va commencer à leur jouer des tours. Une attraction indéniable perturbe les sens de ces deux jeunes abîmés par la vie, oubliés par l'insouciance dans leur jeunesse. Mais ça ne doit rester que du sexe : "pas de sentiments, pas d'attaches, juste du sexe". Et se produire une seule fois seulement et sans s'embrasser.

 

Peut-on lutter contre ses désirs ou ses fantasmes inavoués et se mentir, à soi-même, trop longtemps ?

 

Au contact de Josh et de ses yeux bleus, Sandre se révèle sous un tout autre aspect ; elle est entreprenante et audacieuse. Une complicité évidente semble même exister entre eux. J'ai trouvé la description de leur première fois ensemble, toute en sensualité avec toutefois un petit quelque chose dans leurs répliques qui m'a fait sourire. Et j'ai beaucoup apprécié les cours " très particuliers ".

 

« Dieu a donné un cerveau et un sexe à l’homme, mais pas assez de sang pour irriguer les deux à la fois et, malheureusement pour lui les lois de la gravité privilégient sa queue »

 

Au contact de Sandre, les pulsions sexuelles de Josh, qui est totalement sous la coupe de sa chaste petite amie Marcy, vont être mises à mal. Elle va lui faire le très beau cadeau, que se refuse à lui offrir Marcy. Et bien plus encore.

 

«« Je suis terrifié à l’idée de ce que je pourrais ressentir pour elle. Elle a réveillé en moi quelque chose dont j’ignorais l’existence. Un remue-ménage étrange qui s’agite dans mon ventre. Elle m’a changé. Je ne sais pas si je suis pire ou meilleur, je suis jute différent. Je suis vraiment bien avec elle.  Devrais-je vivre l’enfer d’avoir découvert le paradis ? »

 

J'ai découvert Josh insouciant, comme tous les autres garçons de son âge, très amoureux et sage avec Marcy et tellement passionné et attachant avec Sandre. A chaque fois leurs retrouvailles clandestines sont torrides et sensuelles ; leur relation semble évidente alors que celle avec Marcy est plate, sans aucune saveur. J'ai beaucoup aimé leurs échanges texto qui sont distrayants et tout ce qu'imagine Sandre pour les initier ensemble au plaisir des sens et de l'amour. Par contre, j'ai moins compris le côté hésitant, entre passion et raison, de Josh ; ça m'a un poil agacée. Moi j'aurais choisi la passion qui n'est pas incompatible avec la raison.

 

« Hier au soir, c’était Sandre qui était dans mes bras et j’avais bien plus de courage. Mais aujourd’hui, je suis faible par ce que j’ai tout perdu, mon premier amour et le dernier »

 

Jane DEVREAUX aborde tous les thèmes de ce roman (la sexualité, la solitude, l'abandon, le pardon, la peur de faire confiance à nouveau ....) sans aucun tabou, ni complexe sous une plume fluide qui colle parfaitement à la jeunesse de ses personnages et au contexte de l'histoire.

La manière dont Sandre part à la découverte de sa propre sexualité et de son corps est touchante. Les descriptions ne sont pas malsaines et il n'y a rien de vulgaire. Ca ne m'a pas choqué du tout.

De page en page, de chapitre en chapitre, son histoire se dévoile en même temps qu'on en apprend plus sur Josh également. L'épais brouillard qui recouvre leurs passés de pré-adultes malmenés par la vie, se lève pour révéler des non-dits et des secrets bien cachés.

 

Une succession d'événements s'enchaîne durant laquelle, comme Sandre, j'ai douté de la sincérité des sentiments de Josh, où j'ai détesté Marcy à un degré assez élevé. Je l'ai trouvé plus manipulatrice que naïve sous ses airs de jeune fille sage et bien sous tous rapports.

 

Et Steve qui m'a fait rire, un temps, avec son langage cru et ses blagues salaces en-dessous de la ceinture. Mais j'ai quelque peu déchanté un peu plus loin dans le roman. Je lui aurais volontiers mis des claques.

 

" Mais l'amour ne vidange pas les bourses. Tu sais comment finissent les bagnoles qu'on ne vidange jamais ? "

 

Et il y a ces personnages dont on se demande ce qu'ils viennent faire dans l'histoire, les personnages "de l'ombre" ou pour lesquels on fait des suppositions et qui d'un coup, sans crier gare, prononcent la phrase qui nous fait ouvrir les yeux et deviennent une évidence, comme les pièces du puzzle qui manquaient. Et on se dit : ah ben j'avais faux sur toute la ligne ! Et il y a ceux qu'on déteste car on ne comprend pas leurs choix (bons ou mauvais). Et qui, au détour d'une réplique, nous font douter sur le sentiment adéquat à avoir.

Enfin, j'ai adoré la signification du prénom de Sandre. Même si elle a une connotation un peu triste, je trouve que c'est un bel hommage à un amour éphémère.

 

" C'est tout ce qui reste quand la passion se consume "

 

De passion en obsession, de l'amour à la haine, de confiance aveugle en sentiment de trahison, du paradis à l'enfer, tout dans ce premier opus est mis en œuvre pour mener à l'addiction. Un incontournable du moment, sans nul doute possible. Simple et efficace tout simplement avec un rythme soutenu où il n'y a pas de place pour l'ennui. Et quand "A suivre" apparaît, en nous laissant avec une multitude de question, pas moyen de faire autrement que d'enchaîner sans faire de pause avec le tome 2 : CLOSE UP - Inoubliable JOSH.

 



27/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres