Mille livres en tête

Mille livres en tête

Close Up - T.2 : Inoubliable Josh / Jane DEVREAUX

« Quand on aime, on ne devrait jamais vouloir changer l’autre ni essayer de changer pour lui plaire »

 

A la fin du 1er tome, sur un malentendu de taille XXL, j'avais laissé Sandre au bal de fin d'année et Josh, quelque part avec Marcy. Certains masques étaient tombés et l'heure de la prise de conscience avait enfin sonné !

 

Mais pour qui, pourquoi ?

Et comment crever l'abcès qui grandit ?

 

Au début de ce tome, Josh a enfin ouvert les yeux sur ses comportements passés et sur ses vraies attentes. Mais le sentiment de trahison est trop important. Au lieu d'essayer d'obtenir des réponses à ses doutes, il procède à un changement radical. Un peu trop radical à mon goût.

 

Il devient très colérique, il évacue toute la rage qu'il a en lui de manière brutale. On sent combien sa souffrance est grande et combien il lutte contre son obsession qui se fait grandissante. Mais quelque part, ça a du bon car il ose enfin être lui-même en se rebellant contre sa mère Martha encore plus envahissante et détestable que dans le premier opus.

Il en est de même pour Sandre qui s'assagit en façade seulement, vraiment parce qu'elle n'a pas trop le choix (on sent que ça lui coûte vraiment) mais qui conserve tout de même son caractère. Elle aussi campe sur ses positions.

 

" Il n'aime pas la Sandre parfaite. Tu m'étonnes, moi aussi, elle me soûle "

 

L'un comme l'autre ne veut rien céder ; c'est une histoire sans fin entretenue par le comportement de leurs familles respectives qui les met constamment en présence l'un de l'autre.

 

" C'est la seule chose qui m'appartienne chez lui et je ne souhaite pas savoir combien de temps il faudra au reste de son corps pour se lasser de moi. Je ne veux pas être à lui parce qu'il ne sera jamais complètement à moi. Je ne suis pas pour lui, je le sais je le sens ! Il nous imagine semblables alors que tout nous oppose. Lui a tout fait pour aplanir ses différences, tandis que je fais tout pour garder les miennes "

 

Par contre, Marcy, elle ne change pas ; elle est toujours aussi agaçante et ne veut pas lâcher l'affaire. Purée Jane, dis-moi que ça va changer ! Et au bout de 50 pages, l'auteure semble vouloir enfin mettre fin à mon calvaire. Mais pour combien de temps ? Je redoute le pire.

 

Tout au long de ce tome, plus profond, j'ai eu de la peine pour Josh, touchant de sincérité dans sa quête du bonheur, qui essaye de faire amende honorable (avec une certaine maladresse certes) face à Sandre que j'ai trouvé assez obstinée, injuste, intransigeante, dure avec des paroles cinglantes ; limite agaçante. Indécise elle teste les limites de Josh et les siennes en exerçant un contrôle total. J'ai tellement souhaité qu'ils gagnent tous les deux en maturité.

 

" C'est aussi douloureux pour moi d'être avec toi que de ne pas l'être "

 

Les barrières émotionnelles vont-elles enfin céder ?

 

Pour que puisse s'épanouir un amour indéniable qui ne peut pas se terminer.

 

On peut compter sur le jeu d'écriture de Jane Devreaux qui pimente cette histoire de manière à m'emmener là où je ne m'y attendais pas mais alors pas du tout. Et plus d'une fois. Alors là, je dis BRAVO. Elle a même exaucé mes vœux, secrètement imaginés, quant à la suite de l'histoire.

 

Le style, lui, est identique au premier tome : jeune, cash sans aucune censure et j'adore ça. Des petits détails que j'ai adorés dans le premier se retrouvent dans le second comme le petit rituel nocturne en Josh et Sandre. Ca apporte toujours un plus dans la continuité de l'histoire tel un fil qui les ramène toujours l'un à l'autre.

 

Sa plume fluide et toujours addictive joue avec les sentiments de ses personnages entre passion, doutes et peur. Et les nôtres par la même occasion.

Certains personnages se font plus discrets (et ça fait du bien !) pour laisser une place plus importante à certains autres. J'ai beaucoup aimé l'évolution de Will et Prudence et de découvrir un peu plus Boby.

 

L'évolution de Josh et Sandre est abordée de manière intéressante ; à des années-lumière de ce que j'aurais pu imaginer. Le suspense est total, les rebondissements très bien imaginés et développés. Je suis restée scotchée à plusieurs reprises.

 

Par contre, j'ai été attristée et bouleversée par les mots que l'auteure attribue à Sandre lors d'un évènement poignant comme pour mieux nous faire ressentir toute la douleur et la peur qu'il y a en elle. Sur cet épisode-là, ma gorge s'est serrée et les larmes n'étaient pas loin, je l'avoue.

 

Quand les hormones s'affolent, quand la libido fait son show, quand des amitiés menacent d'éclater ou que des rapprochements inattendus naissent, que tous les coups et provocations sont permis, qu'il y a du crêpage de chignon dans l'air et que l'auteure joue avec nos émotions tel un grand 8 lancé à pleine vitesse, ça donne un deuxième tome détonant, oh combien surprenant, haut en sentiments hétéroclites qui m'a malmenée encore plus que la fin du premier et totalement transportée dans l'univers littéraire de Jane DEVREAUX.

 

Avec une fin largement à la hauteur de mes attentes et des citations ou extraits en grand nombre comme je les aime, ce livre mérite sans aucun doute sa place parmi les grands. Et j'ai hâte de découvrir le 3ème et dernier tome consacré à Steve et Marcy qui promet de passer encore un excellent moment.

 

" Il faut beaucoup d'amour pour affronter l'usure du quotidien "

 

 

 



27/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres