Mille livres en tête

Mille livres en tête

COOPER TRAINING : Julian / Maloria CASSIS

Alors je dois être franche : je n'ai pas spécialement accroché sur la couverture de ce roman paru chez Fyctia/La Condamine. Et ce n'est pas du tout ça qui m'a poussée à accepter ce Service Presse. Voilà pour le point négatif ; c'est plutôt bon signe, il n'y a que celui-là ! Car punaise, qu'est-ce que j'ai adoré cette lecture. Et le terme est faible par rapport à la réalité. C'est un méga Coup de ♥.Voilà, ça aussi c'est dit !

Alors Célia et les Editions Fyctia/La Condamine : merci pour l’envoi de cette belle révélation.

 

C'est le titre qui m'a interpellé voire intriguée et l'histoire qui m'a définitivement convaincue. Et voilà comment je me suis retrouvée à pousser les portes d'une salle de sport californienne. Moi ? Oui, oui, moi.

 

Bienvenue chez Cooper Training dans un monde de testostérone et de muscles, où même les corps dégoulinants et la sueur sont attirants, voire sexys.

 

Vous n'êtes pas sportive ? Moi non plus, ça tombe bien. Et bien là, il ne faut jamais dire "jamais" et vous risquez fort de devenir accro. Et accro surtout à Mr Muscle qui se cache dont le corps bodybuildé de Julian COOPER,  propriétaire de la salle. Et avec lui pas de pause possible.

 

Lorsqu'Amy,  jeune femme brillante fraîchement en recherche d'emploi, va le rencontrer pour un poste vacant dans sa salle de sport, il ne sera pas question de souffrances musculaires. Personnage de caractère et au répondant qui ne lui fait jamais défaut, elle va se lancer dans un sacré challenge pour faire valoir sa légitimité à conserver son travail d'hôtesse d'accueil un peu décalée.

 

« Cet imbécile me plante à l’accueil comme une moins que rien et part servir les clients à son bar de vitamines. Il est aussi gonflé que ses bras, celui-là ».

 

Julian se révèle être un poil arrogant, un soupçon goujat et un macho dans toute sa splendeur. Il a les réflexions facilement cinglantes et s'attarde un peu trop sur les apparences qui, comme chacun le sait, peuvent être trompeuses. Et son attitude ne va que conforter Amy dans sa détermination à prouver qu'on peut tenir son poste même en tailleur et talons hauts.

 

« Je ne cherche pas une potiche qui tortille du cul toute la journée dans une jupe droite et qui fait les yeux doux aux associés »

 

Dès lors, c'est une compétition non pas sportive qui commence mais bien une compétition où défis et séduction seront étroitement mêlés. Mais attention à ne pas être pris(e) à son propre jeu au risque de dévoiler une toute autre facette de soi. Et c’est à cette compétition plus qu’originale qu’on assiste au fil des chapitres qui s’enchaînent à un rythme qui est loin d’être plat. On en ressort courbaturée émotionnellement, essouflée mais avec aussi une bonne recharge d’endorphine.

 

De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas.

Sauront-ils faire tomber ces barrières qui les séparent pour voir au-delà des apparences et des craintes ?

 

Ce roman, ce sont des confrontations détonantes, des joutes verbales croustillantes qu'on se plaît à déguster, des défis assez originaux ; tout ça pour obtenir un cocktail non pas survitaminé mais plutôt survolté et explosif. A cela ajoutée une touche de sensualité parfois torride, ça donne un incroyable moment de lecture électrisante, enivrante et addictive. Et lorsqu’il est question d’apprivoisement tout en douceur, de rapprochements inimaginables et d’un grain de sable qui menace d’enrayer la machine, il est impossible de lâcher l’histoire jusqu’au mot FIN. Commencé en soirée et terminé tard dans la nuit, ça faisait un sacré bout de temps que je n’avais pas lu d’une traite comme ça.

 

Je ne connais pas du tout cette auteure mais je l'aime déjà ; quelle belle découverte ! Elle a ce style d'écriture dont j'ai besoin parfois et que je cherchais justement : un ton léger, des personnages qui me font tout oublier, qui me font rire par leurs répliques souvent hilarantes, qui me font du bien tout simplement.

 

Mais j'avoue que, même si j'ai adoré les personnages de Julian et Amy, j'avais vraiment envie de les gifler par moment. Autant d'indécision, c'est hallucinant ! Au jeu du chat et de la souris, ils sont parfaits dans ces rôles. Et quand la vie passée n’y met pas du sien pour offrir une vie future bien méritée, on souffre en même temps que les personnages.

 

« Ma tête pense « NON » mais mon corps, « OUI ».

 

Bon, je suis d'accord sur le fait de refuser d'être une femme-objet ou d'être à nouveau blessé(e) amoureusement parlant, mais Malorie, tu n'as pas le droit de malmener tes personnages en sachant que tu vas infliger une sorte de supplice à tes lectrices par la même occasion. Sérieusement ! Surtout que ces personnages sont vraiment attachants même s’ils sont, de premier abord, un peu opposés.

 

- Amy est une jeune femme au caractère de feu, aux formes généreuses assumées, battante et déterminée, spontanée, rigolote et elle sait ce qu'elle ne veut pas.

 

« Si ma taille 42 n’est pas à son goût, il devra faire avec ! Je ne suis pas une femme complexée et j’entends rester tel quel ! »

 

 - Et Julian, professionnel confirmé et intransigeant, avec son charisme énervant et son regard irrésistible (si seulement il y avait que ça chez lui !), il va se révéler être un homme bien plus sensible que son apparence et sa façon d'être pourraient le laisser penser. Mais lui, il sait aussi ce qu'il ne veut pas. Alors comment fait-on ? Tout dans la fluidité de l’écriture et dans la qualité de la plume nous emporte à la découverte de l’évolution des personnages. Et au final, on se dit qu’effectivement rien n’est jamais acquis et on ne sait pas ce que la vie nous réserve (le bon comme le mauvais).

 

« L’infidélité est l’une des pires choses que l’on puisse faire subir à la personne qui partage notre vie »

 

Un point important qu’il est nécessaire d’aborder ! Sous couvert d’une « romance jubilatoire » telle que présentée par l’éditeur, l’auteure a magnifiquement abordés des thèmes forts et d’actualités tels que le harcèlement au travail et ses conséquences, certains préjugés qui peuvent croiser la route d’un manque de confiance en soi au risque de causer des dégâts émotionnels importants et des difficultés à s’en relever. Des thèmes qui peuvent interpeller chacun(e) d’entre nous car bien réels. Et dans ce roman, ils ont été amenés et traités avec beaucoup de brio pour que la démonstration même de l'adage "il ne faut jamais se fier aux apparences" ne puisse que résonner en nous au-delà de la légèreté de la romance.

 

« Certaines personnes, lorsqu’elles touchent un objet ordinaire, ont le pouvoir de le sublimer »

 

Enfin, un roman ce ne sont pas que les personnages principaux. Et j'accorde toujours une attention aussi particulière aux personnages secondaires sans qui la base de l'histoire ne serait pas solide. Dans ce roman, l'auteure a soigneusement choisi ces personnages qui entourent Julian et Amy. D'horizons et de caractères différents, on aime les bons tels que Erin, Vanessa, Stacy, Calvin, Harry et Trevor. Et on aime détester le principal personnage qui a le mauvais rôle, Jax. Un ensemble de personnages secondaires parfaitement orchestré et dirigé.

 

Si comme moi vous aimez ces histoires prenantes, où tous les ingrédients sont réunis, ce livre est fait pour vous.Serez-vous peut-être, à votre tour, totalement Julianisée smile

 

Alors, enfilez votre tenue, prenez une grande respiration et plongez sans réfléchir dans cette épreuve, plus qu’agréable, qu’est la découverte de COOPER TRAINING. Et à coup sûr, vous verrez le sport sous un autre angle.

 



15/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres