Mille livres en tête

Mille livres en tête

Eleanor & Grey / Brittainy C. CHERRY

www.kizoa.plcollage_2020-08-22_11-33-57.jpg
"Cette histoire s'adresse aux cœurs brisés et aux âmes en souffrance. Elle est destinée à ceux et celles qui ont perdu des êtres qui comptaient plus que tout pour eux. Elle est destinée à ceux et celles qui vivent avec un chagrin si lourd que, certains jours, il devient insupportable. Elle est le signe qu'un jour vous retrouverez le sourire. Les êtres chers vivent dans votre cœur et dans votre âme"

 

 

C'est toujours un vrai bonheur que de se plonger dans une histoire de Brittainy C. CHERRY. Même si je sais que je n'en sortirais peut-être pas indemne émotionnellement parlant. Celle-ci ne déroge pas à ce constat. C'est en 2 parties que se déroule l'histoire d’Eleanor et Grey : 2 époques et 2 voix narratrices pour une histoire.

 

2003 : Eleanore appelée affectueusement Ellie, à 16 ans. C'est une jeune fille fantasque ne vivant que pour ses lectures, en Illinois. Une enfance plus qu'heureuse auprès de parents aimants jusqu'à ses 16 ans où une terrible nouvelle la frappe et fragilise l'adolescente qui va devoir grandir plus vite que n'importe quelle autre ado : sa mère est atteinte d'un cancer du sein.

 

"Sans mes parents, je n'aurais jamais cru à la notion d'âmes soeurs"

 

Jusque-là, sa vie sociale est inexistante si ce n'est sa cousine Shay. Jusqu'au jour où l’adolescente introvertie va rencontrer Greyson - 17 ans. Capitaine de l'équipe de basket de son lycée, il va doucement apprivoiser celle dont le monde s'effondre jour après jour. Un combat contre le temps et la maladie commence et parallèlement, c'est l'heure des premiers émois et de sentiments jusque-là jamais ressentis. Elle va s'ouvrir à une vie et à des sentiments plus en adéquation avec son âge. Lorsque la dernière volonté de sa mère est de partir pour de longues vacances en Floride, Ellie suivra ses parents en laissant derrière elle, Greyson, à qui elle ne peut demander de l'attendre.

 

"Je ne sais pas comment te dire au revoir, Ellie. Je ne sais pas comment te quitter"

 

Greyson est cette rencontre décisive qui va marquer l'adolescence de Ellie (et lui aussi bien entendu). Il a grandi dans un foyer désuni où l'alcool et les cris rythment le peu de semblant de vie familiale qui ne trompent personne. Sa relation avec Ellie s'apparente à celle d'une âme sœur, comme il en existe peu. A ses côtés ou non, il sera toujours là dans les bons comme dans les mauvais moments de la vie. Mettant de côté les affres de sa propre vie.

 

"Lorsque je dérivais vers le large il m'avait ramenée sur la grève"

 

Lorsque la maman d'Ellie disparaît, Grey a pour espoir qu'elle reviendra vivre en Illinois. Mais Ellie et son père resteront en Floride, Grey entrera à l'université pour une vie d'étudiant dépassé par le temps et les nombreux rendez-vous manqués feront le reste pour que, ce qui était une histoire si forte s'éteigne jusqu'à mourir totalement.

 

2019 : Ellie qui a choisi le même métier que sa maman se voit licenciée de son poste de nounou. Sur recommandation, elle se rend à un entretien d'embauche pour s'occuper des enfants d'un homme récemment veuf. Mais lorsqu'elle se retrouve face à son amour de jeunesse, le choc est certain, confrontée à celui qu'elle a tant aimé mais qui n'a plus rien à voir avec le Greyson de sa jeunesse : il n'est que mutisme et froideur.

 

Que se cache sous la froideur implacable de Greyson ?

Ellie aura-t-elle la force d'être ce même soutien que celui que Greyson a été pour elle dans leur passé commun ?

 

Je n'ai pas pu faire autrement que de lire ce roman d'une traite. Il est bouleversant d'émotions et la beauté de l'écriture de l'auteur est saisissante. Lorsqu'une auteure arrive à me faire pleurer jusque dans ses remerciements, c'est juste incroyable. Brittainy a choisi un thème tellement fort qu'il ne peut pas ne pas toucher : le deuil amoureux et le deuil parental.

 

"C'est difficile de repenser à une époque heureuse lorsque le présent est si douloureux"

 

Elle a parfaitement développé ces délicats sujets sans jamais tomber dans quelque chose de répétitif qui aurait alourdit la lecture. Le processus est long donc forcément Grey n'a pas le meilleur rôle et je ne suis même pas arrivée à lui en vouloir. Mais quelle souffrance d'assister à cette douleur dont il ne sait pas sortir seul ; à cette culpabilité qui le ronge. Et qui sont accentuées par le regard de ce qu'il lui reste de plus cher : ses enfants.

 

"J'abandonnerais tout pour mes filles. Je renoncerais à tout pour assurer le bonheur de mes filles"

 

J'ai beaucoup souri avec Ellie et ses monologues tellement pleins de fraîcheur et j'ai été touchée par sa volonté, sa ténacité et la douce force qu'elle a en elle. J'ai eu l'impression de me trouver face à Louisa dans Before you. Ses réparties, son sens des responsabilités sous un caractère décalé et ses cardigans colorés. Elle est l'éclaircie après la tempête et va mettre tout ce qu'elle a, au fond d'elle, pour sauver ce qui lui reste de plus cher : Grey mais aussi son propre père. Mais peut-on sauver quelqu'un qui ne veut pas être aidé ?

 

"Il était difficile de croire qu'à une époque mon père et moi étions si proches. Le temps a cette capacité de changer les relations d'une façon qu'on aurait jamais cru possible"

 

Et j'ai eu tellement de peine en découvrant Greyson et cette tristesse qui glace son si beau regard. Un peu comme si les sentiments développés dans la 1ère partie s'inversaient.

 

"La tristesse ne s'exprime pas par des mots, mais par l'intermédiaire du corps. Elle flotte dans les yeux"

 

www.kizoa.plcollage_2020-08-22_11-49-27.jpg
Car le contraste est saisissant entre les 2 époques et l'évolution des personnages. Il y a un sacré travail d'écriture pour aboutir à un tel résultat qui montre que la vie ne tient qu'à peu de choses. Et que l'âme s'apparente à un organe aussi difficile à réparer que le cœur  C'est juste et poignant et tellement bien écrit sans ne rien oublier de détails importants ou de paroles dures mais nécessaires. L'auteure alterne dureté et douceur avec tant de talent qu'on vit vraiment cette histoire avec son cœur, et pas comme une simple et banale lecture.

 

"Peut-être que tout ce dont les gens ont besoin parfois, c'est de quelqu'un qui soit toujours présent pour eux dans les jours difficiles, même lorsqu'ils font tout pour repousser tout le monde"

 

Ce roman est un peu un miroir de la vie qui enseigne tellement de choses dès lors que les personnages changent de côté. On voit la même chose mais pas avec la même personne, ni le même regard. Et ça, ça s'applique autant à Grey qu'à ses enfants finalement. Le personnage de Karla, 14 ans, en est l'illustration puisque le thème qui lui est associé est déjà évoqué par le passé. Et qu'il est douloureux. Personnage percutant et parfaitement travaillé par l'auteure. On peut s'indigner de son comportement et de son insolence mais on ne peut pas la juger et ne pas essayer de la comprendre en se mettant à sa place.

 

Et cela s'applique aussi à sa jeune sœur de 5 ans, Lorelai. Si petite et elle a déjà vécu tant de choses. Sourires et émotions sont au rendez-vous avec cette adorable fillette.

 

C'est un méga coup de cœur que cette histoire de Eleanor et Grey où le rythme est juste parfait sur des thèmes abordés avec tant de justesse et d'émotion. Ces émotions vont et viennent au fil des évènements de ces deux vies qui ne sont faites que pour en faire qu'une. Mais à qui le destin imposera des épreuves nécessaires pour y parvenir. Eleanor n'est rien sans Grey et Grey n'est rien sans Eleanor.

 

Découvrez l'histoire de ce couple qui est né, qui a chuté et qui tente de se relever parce que comme Eleanor le dit si bien

"C'était lui, c'était moi, et c'était nous"



22/08/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres