Mille livres en tête

Mille livres en tête

Féline / Margherita GABBIANI

1.png
Alors là, c'est dans une lecture peu commune que je me suis immergée ; à mes risques et périls vu le genre. Et c'était un risque aussi pour l'auteure et les Editions Livresque de m'accorder leur confiance sur ce Service Presse. Un grand merci à eux !

Pour le résumé, c'est ici !


J'ai découvert Margherita GABBIANI dans un tout autre genre et c'est en discutant avec elle, dans un hall de gare, que j'ai appris qu'elle venait de sortir une histoire d'un autre genre parue aux Editions Livresque. Et quelle claque magistrale !


Alors on frôle de très peu le coup de cœur à cause de petites choses qui ont fait dévier ma lecture, sans pour cela lui faire perdre en intensité et l'addiction dans laquelle je me suis trouvée plongée.


La mise en route de l'histoire s'est faite juste comme il faut même si au début j'ai pu ressentir comme une longueur. Certainement due à mon impatience de rentrer dans le vif du sujet. Mais il fallait bien prendre ses marques avec les personnages, leurs vies, l'univers dans lequel ils évoluent, etc...


Une fois que le rythme s'est accéléré,  impossible pour moi de lâcher l'histoire. Et pourtant, écrite d'un point de vue externe et lue en numérique, je partais avec un sacré handicap. Margherita m'a donc bien scotchée avec cet écrit de très belle qualité ; même s'il y a 2 ou 3 choses qui m'ont interpellée.


L'histoire peut sembler toute simple, quoi que... une jeune femme, Lilith, 25 ans, qui se transforme en chatte noire lorsque minuit sonne ça n'a rien de commun. Et dès lors que Leo, 40 ans, l'homme qui est entré dans sa vie il y a peu, la demande en mariage, on se doute que ça ne va pas être simple. Ajoutée à cela une adolescente de 14 ans, Adèle très intelligente et très vive d'esprit mais aussi très curieuse et une ex-femme, Olivia, qui n'est pas en reste, ça donne un ensemble du tonnerre.

 

« Adèle était absorbée par le mystère qui entourait Lilith, ses origines et ses comportements plus qu’étranges. Elle se promit de creuser la question, si ce n’était pour son père, au moins pour satisfaire sa curiosité personnelle »


Ma première impression à la fin de cette lecture c'est qu'il ressort comme quelque chose de magique, de féerique mais aussi de mystérieux et d'intriguant de cette histoire qui a dû demander un sacré travail d'investigations. Pas mal d’éléments se succèdent les uns aux autres, des situations plus qu’inattendues se produisent sans qu’on les voit arriver et on se retrouve pris dans une spirale complètement incontrôlable qui nous emporte jusqu’à la fin, au cœur de l’Egypte et son histoire mais aussi de ses pratiques et croyances ancestrales.


Le thème original est déjà assez peu commun - du moins pour moi - alors je vous laisse imaginer la suite. Et c'est simple, il est impossible de s'attendre à ce que la suite de l'histoire réserve. Et la belle complicité que l’auteure a su créer entre Lilith et Adèle, apporte énormément à cette histoire. J’ai beaucoup aimé le lien qui se tisse, petit à petit, entre elle et qui est un bel avantage pour toute la suite de l’histoire.


Au contraire de la romance qui est très simple, le reste se révèle être plus complexe et travaillé. L'auteure nous embarque sur les traces de malédictions et de sortilèges qui vont bouleverser pas un mais bien plusieurs destins. Et son écriture associée à un contenu tellement riche et étonnant en fait une histoire vraiment à part.

 

« Sa décision était prise. Si tel était son destin, elle était bien décidée à se gaver de chaque parcelle de bonheur qu’elle pouvait récupérer aujourd’hui »

5.png
Quand le rythme s'accélère, pour se lancer dans une véritable course contre le temps et les jours qui sont comptés, c'est pour ne plus s'essouffler, quand certains personnages s'invitent alors qu'on ne les attend pas ça apporte toujours plus à l'histoire et quand une invitation au voyage nous emmène dans une contrée lointaine, la boucle est bouclée.


Avec cette histoire, on se surprend - même on se plaît - à se glisser dans la peau de Sherlock Holmes ou de Indiana Jones en quête de vérité. Et au final, n'est pas un détective averti qui veut, j'en suis ressortie forcément charmée car totalement surprise par le final qui est simplement génial et inattendu.

 

« Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité. Conan DOYLE »


Cette histoire est vraiment à découvrir car tellement riche de plein de choses mais aussi par l'écriture de Margherita qui est vraiment de très belle qualité. Le talent ça ne s'improvise pas ; elle en est une belle illustration.


Si vous avez l'esprit cartésien et très terre-à-terre, accrochez-vous alors ! Ça envoie du lourd. Et si vous adorez ces univers intrigants où la mythologie a une très belle place, alors foncez ! Je suis loin d'être une experte dans ce genre mais là c'est assurément la lecture atypique à découvrir et à dévorer. Alors très belle lecture !



14/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres