Mille livres en tête

Mille livres en tête

Love & Darkness / Oly TL

Merci à Stéphanie et aux Editions La Condamine/Fyctia pour m'avoir confié ce Service Presse qui m’a permis de découvrir une auteure talentueuse et selon moi très prometteuse.

 

D'un simple coup d'œil sur la sublime couverture (notamment sur la typographie tattoo sur laquelle j'ai craqué) et le titre de ce roman, je savais que j'allais entrer au cœur d'une histoire poignante. Et lorsque j'ai pris connaissance de l'histoire, j'ai su que ce ne serait pas une romance classique, mais à tendance plutôt sombre.

 

Moi qui suis une grande amatrice de tatouages, je me suis retrouvée plongée, avec plaisir, dans l'univers de Jayden, 26 ans, tatoueur qui vit pour son boulot et sa bande de potes, les BadASS. Une seule règle les anime : pas d'amour, pas de serment. Au risque que l'amoureuse en question en fasse les frais par les autres.

 

Lorsque Milly, jeune artiste-peintre, embellisseuse de murs, pétillante et un peu bohème va croiser la route de cette bande d'amis, le quotidien de certains d'entre eux va s'en trouver chamboulé. Chacun à sa manière. Et dès lors, leurs personnalités vont se dévoiler, l'histoire se mettre en place et tout un tas de sentiments vont les animer en ne laissant pas la lectrice/le lecteur indifférent(e).

 

"J'errais, j'errais et j'ensoleillais les murs. J'errerai jusqu'au bout. C'est ce que je maîtrise le mieux : ne me fixer nulle part et peindre mes rêves en couleur"

 

Les membres de cette "fratrie" sont totalement hétéroclites. On découvre leur histoire, leurs blessures, ce qui les soude et la force de leur amitié. Plus qu'une bande de pote : une famille, un clan.

 

"Parce que la vie et le temps nous ont soudés. Nous avons bien plus en commun que la plupart des gens"

 

Dans la première partie de l'histoire, l'un deux va prendre plus de place dans l'histoire : Logan. Personnage totalement décalé. Charmant docteur le jour qui se transforme en accroc au sexe qui a  une particularité peu commune qui m'a bien fait sourire. Evasion sexuelle assurée à 100% avec lui. Sa présence pourrait laisser à penser à un triangle amoureux. Mais je ne l’ai pas ressenti ainsi. Peut-être que je fais fausse route.

 

Dans cette histoire, ces personnages ont tous leur importance, bien sûr, mais celui de Jamie, qui vient se rapporter à leur cercle, est encore plus important. Il est ce lien entre le passé et le présent de Jayden, une pièce maîtresse de son histoire (et de l’histoire).

 

Dans ce roman, l'auteure confronte deux artistes touchants mais tellement opposés : Milly est lumineuse et vit la vie intensément. Jayden est sombre, indéchiffrable, enfermé dans les ténèbres d'un passé douloureux avec des fêlures tellement profondes. Il ne vit pas vraiment, j'ai eu l'impression qu'il survit. Ils ont en commun d’être fragiles mais courageux à la fois.

 

"Seul celui qui a vécu dans les ténèbres connaît et apprécie vraiment la lumière".

Stephen LAWHEAD

 

Jayden a tout du bad boy mais avec une sensibilité poignante. J'ai vraiment aimé la manière dont l'auteure a créé ce personnage. Et comment elle a su lui donner cette sensibilité sous une carapace tellement épaisse et tellement noircie par un passé douloureux et par l’encre qui coule dans ses veines.

 

Lorsque la nuit et le jour se rencontrent, quelle issue est possible ?

Est-ce qu'une étincelle pourrait raviver une flamme depuis trop longtemps éteinte ?

 

La frontière entre la passion et l'obsession est infime dans ce livre où l'écriture simple nous prend aux tripes. Mais sans jamais tomber dans le pathétique. Et contrairement à la citation suivante, l’obsession peut être positive car elle permet d’engendrer un retour à la vie.

 

"La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"

 

La plus grande partie du roman est narrée par Jayden dans l'histoire duquel l'auteure nous prend comme un poisson dans un filet : on ne peut pas en sortir ou on ne veut pas. Des flash-back dans son passé permettent de mieux cerner son histoire présente. Et quelques interventions de Jamie et Milly, insérées à bon escient, apportent aussi ce plus indispensable.

 

Pour apporter un peu plus de poids à cette histoire, une belle part musicale est semée de ci, de là par l’auteure qui nous offre ainsi une magnifique playlist à consommer sans modération. Chose à laquelle je suis à chaque fois très sensible. Pour ça, merci Oly.

 

Cette histoire est juste magnifique sous une plume simple mais belle et addictive. Un tel roman se dévore littéralement. On s’attache à ces personnages qui ont un vécu tellement poignant. En découvrant le fil de l’histoire, je ne savais pas à quoi m’attendre de la fin que l’auteure avait choisie. Et oh, surprise !

 

Pour le savoir, il vous faudra découvrir cette très belle histoire, qui ne peut pas laisser indifférent et dont on ne peut pas ressortir indemne, où le message est on ne peut plus clair :

« L’amour rend vivant ».

 



05/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres