Mille livres en tête

Mille livres en tête

Million dollar love / E. EVERY & T. BALLIANA

Million dollar love montage.jpgSynopsis : Tout sourit à Ethan Beckman : un job génial chez Willis, la plus grande agence de courtage immobilier de Manhattan, un physique de tombeur… Alors quand son patron lui annonce qu’il va devoir partager son assistant, son bureau, et qu’en plus, il est en compétition pour la promotion qu’il était certain d’avoir, Ethan voit rouge.

Neela Khan a travaillé trop dur pour se voir souffler le boulot de ses rêves. Le fait que son adversaire soit un mec arrogant, désagréable, et qui a manqué de l’écraser avec sa voiture dès son premier jour, lui facilite les choses : elle n’en fera qu’une bouchée !

Le challenge est colossal... Le premier à rapporter un million de dollars de commission à l’agence sera désigné gagnant et obtiendra la promotion tant attendue ! La bataille fait rage entre Neela et Ethan, mais quand l’attirance physique entre dans la partie, les règles du jeu s’en voient bouleversées…
Et s’il fallait dévoiler son jeu pour rafler la mise ?

 


 

Auteures à succès, je connais Tamara BALLIANA et Estelle EVERY pour leurs romans respectifs. Quand elles décident d'associer leur cerveau et leur plume débordante d'imagination, je suis obligée de voir ce que le duo va donner. Voilà comment je me suis laissée séduire par Million dollar love. Merci aux auteures pour l'envoi de ce service presse.


Pour être honnête, je n'ai pas lu tous les livres de chacune de ces auteures. Elles ont individuellement une plume tellement créative qu'il me faudrait des week-end prolongés pour plonger dans leurs nombreux romans.

Quand j'ai découvert le synopsis de ce roman "enemies to lovers", j'ai été immédiatement séduite par l'univers : l'immobilier de luxe. Alors, autant vous prévenir tout de suite : on ne parle pas de notre célèbre agent immobilier parisien Stéphane PLAZA qui ne fait pas forcément rêver en matière de romance. Mais on entre par la grande porte du monde des brokers new-yorkais en immobilier. Ou si vous préférez, ce sont des courtiers (mais le terme est moins vendeur).

 
Même si la trame de base a déjà été explorée en romance, une fois encore le thème de la compétition professionnelle fonctionne très bien notamment grâce aux personnages créent par ces deux talentueuses plumes.

Le charismatique et arrogant Ethan, qui s'est construit seul à force de travail, a une place de rêve au sein de l'agence "Willis" de Manhattan. Mais il n'a pas encore atteint son objectif : une promotion qui se présente enfin et ne peut pas lui échapper. Sauf que...


Lorsque son agence fusionne avec l'antenne 100% féminine de Brooklyn, ce qui semblait acquis se révèle être remis en question avec, face à lui, sa réplique au féminin, Neela, également talentueuse broker qui a les mêmes objectifs que lui.

 

« Neela semble sincère, mais je ne la connais pas et je n’ai pas envie de l’imaginer comme une gentille, pour moi elle est l’usurpatrice qui menace mon évolution dans l’entreprise. Je ne peux pas penser plus loin »


Mais il n'y a qu'une seule place en or donc un seul gagnant : celui qui atteindra, en 2 mois, le million de dollars de commission. Le perdant devra partir sur la Côte Ouest. Et autant dire que le lot du perdant ne fait rêver personne.


Pour remporter la partie, tous les coups seront-ils permis ?

Et si au final, l'enjeu n'était pas celui prévu au départ ?


Dans ce roman à quatre mains, l'association de ces deux plumes fonctionne à merveille. Alors qui a écrit quoi, je l'ignore mais le résultat est là, et bien là.

 
C'est une slow romance que les auteures nous proposent mais pas que. C'est une histoire qui se lit avec une facilité incroyable ; c'est simple, on ne voit pas défiler les chapitres.

 

« Ne pense pas que la partie gagnée d’avance, ma grande, je sais qu’ils ont adoré mon idée. Là, ils cherchent seulement une façon polie de te dire qu’ils ne retiennent pas la tienne »


Tout oppose Ethan et Neela et pourtant il est bien question d'une alchimie incroyable entre eux. Mais quand les enjeux sont de taille, de "enemies" à "lovers", la route va être semée, pour notre plus grand bonheur, de joutes verbales délicieuses et de rebondissements attrayants. Rien n'est acquis pour l'un comme pour l'autre.

 

« Tu devrais penser à ranger le tube de pastilles pour la gorge que tu as dans la poche… ou alors à mettre un pantalon moins serré, tu sais ? »


Même si l'histoire est prévisible et qu'on n'est pas tenue par un mystère extraordinaire (si ce n'est le nom du vainqueur), on arrive à faire abstraction de tout ça pour finir sous le charme.
Million dollar love montage cita'book.jpg
Au-delà des sourires et des rires (notamment grâce à Eli, le fidèle assistant) , on s'attache fortement à ces personnages dont les histoires personnelles, qu'on découvre progressivement, sont touchantes. Sur ce point-là, j'ai apprécié le contraste entre Ethan et Neela, qu'ont choisi de mettre en lumière les auteures. Et forcément, ça impacte pas mal sur mon ressenti, surtout lorsque le thème de la famille est ainsi abordé.

 

« Je dois me raisonner, me souvenir que ce mec est comme un manoir dans les Hamptons : agréable à admirer, mais hors de portée, et surtout vide une fois la belle saison passée »


Ethan,  est vraiment accro à son job au point d'en oublier sa vie personnelle. Fils d'un juge qui aurait aimé qu'il suive ses traces, sa vraie famille finalement c'est son ami Scott. Alors que Neela, l'avant-dernière d'une nombreuse fratrie aux origines indiennes, aime sa famille plus que tout et ne conçoit pas de vivre loin des siens.


Un autre point que j'ai apprécié : c'est découvrir l'étendue de ce métier de broker qui va au-delà du simple agent immobilier. Toute la partie "home staging", relations avec la clientèle et tous les aspects dévoilés font que l'univers immobilier n'est en rien pesant. Bien au contraire, c'est très judicieux, bien amené et bien développé.

 
Million dollar love c'est quoi finalement ? Une histoire alternant les points de vue internes, dans laquelle on aime détester le personnage masculin pour finalement détester l'aimer, les enchaînements bien imaginés nous portent au fil des pages, les surnoms originaux échangés et les répliques vraiment agréables à lire nous font passer un très bon moment de lecture. C'est tout ça et bien plus encore.


Alors pour le découvrir, une seule chose à faire : prendre votre billet pour New-York, peut-être bien en aller simple. Très bonne lecture !



05/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres