Mille livres en tête

Mille livres en tête

Nos rêves en parallèle / Elle SEVENO

1.png
Elle... Elle et sa plume qui m'a rarement déçue... C'est son dernier roman "Nos rêves en parallèle" paru chez Hugo New Romance, qui attendait depuis le dernier Festival New Romance que je me plonge dedans, que j'ai dévoré tellement j'ai été prise dans cette superbe histoire.

Pour le résumé, c'est par ici

 

Elle comporte beaucoup d'éléments qui ont à maintes reprises, dans mes lectures passées, séduit la lectrice de New Romance que je suis depuis quelques années déjà. Et c'est donc, sans grande surprise, que l'auteure a marqué, encore une fois, un très beau but en atteignant mon cœur guimauve qui s'est arrêté de battre par moments.

 

"Il ne reviendra pas, Cassie. Il vit son rêve. Il t'a oubliée"

 

J'avoue que j'avais quand même une certaine crainte quant à Soan, le personnage masculin qui évolue dans le monde du foot, qui n'est pas du tout un sport que j'affectionne. Comme Cassandre d'ailleurs qui ne regarde que les matchs auxquels celui qu'elle aime, depuis si longtemps, participe. Et parfois dans mes lectures, ça peut être un vrai problème, surtout si je pars avec des clichés plein l'esprit.

 

Mais la manière dont Elle a intégré cette passion qui anime Soan à cette touchante histoire, a su me rassurer. Alors oui, effectivement il en est question mais aucune lourdeur qui aurait pu transformer le tout en magazine sportif. En choisissant une subtile alternance entre passé et présent, on comprend parfaitement la place que prend ce sport dans le cœur et dans les rêves du jeune homme. Et ça passe tout en douceur au fil des chapitres qui alternent aussi les points de vue internes de Soan et Cassandre ; point non négligeable pour moi.

 

C'est une très belle histoire d'amitié qui a débuté comme une évidence entre ces deux enfants que tout aurait pu éloigner, notamment la religion. C'est effectivement un des thèmes forts (avec le racisme) présent, sans trop en faire, comme un grain de sable dans les rouages de l'histoire auxquels les deux enfants se sont accrochés malgré un climat qui aurait pu faire abandonner plus d'un. Mais c'est aussi une très belle romance dont on n'a pas toutes les données au départ, si ce n'est qu'ils ont connu ensemble leur premier amour d'adolescents mais que la vie les a ensuite séparés. Et c'est ce que j'ai vraiment apprécié.

 

"La quantité d'amis n'est pas importante. Ce n'est pas une preuve que l'on est réellement aimé..."

 

Qu'est-ce que j'ai pu faire comme suppositions ! Et bien sûr, elles étaient toutes erronées. Car tout dans le cheminement, dans l'évolution et dans les révélations qui surviennent au fur et à mesure, fait qu'il est impossible de deviner quoi que ce soit.

 

4.png
Ce que je retiens de cette histoire c'est qu'il n'y a pas de rancœurs, pas de sentiment de toxicité entre ces deux personnages pourtant si imparfaits et pas d'échanges négatifs. Au contraire, malgré quelques non-dits ou erreurs de parcours, il y a beaucoup d'amour et de douceur dans cette relation qui a su rester saine bien au-delà des séparations et des silences ; et ça fait du bien à lire.

 

"Je m'en serais toujours voulu toute ma vie d'avoir atteint un de mes rêves, sans obtenir le second..."

 

Une petite confidence négative tout de même, sans spoiler bien sûr, qui m'a effrayée au début, pour la suite de ma lecture : le comportement et la réaction de Cassandre. Je crois que je n'ai pas saisi (et approuvé) un certain choix et j'ai eu vraiment peur de rentrer dans un schéma de romance trop précipitée, avec une héroïne sans caractère, ni personnalité.

 

"Quarante-huit heures avec lui. Pas plus. Je ne veux plus espérer pour rien..."

 

Mais la suite de l'histoire, les étapes de vie qu'on découvre, le parcours des deux jeunes gens qui nous est dévoilé tout en douceur, leurs peurs respectives, leurs doutes quant à l'avenir et à leur histoire, ont su très vite mettre fin à mes propres doutes et à mes craintes.

 

Dans ce roman, il est question d'enfance passée puisque de touchants flashbacks sont régulièrement présents - et ça j'en suis toujours une lectrice comblée -. Mais également d'enfance au présent avec le personnage d'Amir qui m'a aussi beaucoup questionnée. Pour le coup, Elle m'a agréablement déroutée et surprise. J'ai trouvé ça tellement bien imaginé. Et la présence de ce petit garçon apporte tant à l'histoire et au personnage de Cassandre, faisant ressortir d'elle, de si belles choses. Je ne suis peut-être pas très objective car dès qu'il y a un enfant dans une histoire, je fonds.

 

Avec "Nos rêves en parallèle", on plonge dans une histoire certes simple mais qui fonctionne parfaitement. C'est parfois de la simplicité qu'émergent les plus douces et les plus belles histoires. Et que certains rêves ont le plus de chance de se réaliser.

 

"Si tu as été mis sur ma route, c'était pour y donner un sens. Je crois qu'un des rêves de ma vie a toujours été d'être avec toi..."

 

Je ressors vraiment charmée et conquise par ce qui émane, une fois encore, de la plume d'Elle. Elle sait toujours mettre en lumière ce qu'il y a au plus profond de ses personnages, elle sait nous transporter là où on ne s'y attend pas et elle parvient, en ce qui me concerne, à me donner toujours et encore plus, cette envie de la lire à nouveau.

 

Je ne peux que vous inviter à la découvrir, si ce n'est déjà fait, avec ce très beau roman notamment. Alors, très belle lecture !



06/03/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres