Mille livres en tête

Mille livres en tête

Permets-moi d'oublier / C. HANDON

Lorsque j'ai vu passer les titres proposés en Service Presse, le roman de C. HANDON m'a tout de suite attirée. La manière dont il était présenté avec son résumé très énigmatique et la couverture magnifique m'ont convaincue d'un possible coup de cœur pour cette histoire.

 

Merci à Fyctia de m'avoir confié cette magnifique histoire.

 

En premier lieu, j'ai rencontré au détour d'un shooting photo, Maximilian, 27 ans, photographe globe-trotter reconnu qui n'a aucune attache sentimentale malgré un certain succès auprès des femmes. Lorsque son ami d'enfance, Johan lui demande son aide pour le lancement de sa collection de lingerie, il accepte et retourne en Allemagne, son pays d'origine.

 

Très sûr de lui et de son charme indéniable et infaillible, la sexytude de son personnage, malgré un aplomb agaçant, a un petit côté attrayant.

 

"Ferme ta bouche. Je sais que je fais souvent cet effet la première fois, mais tu n'es pas discrète..."

 

Sauf qu'à son arrivée, il va faire la connaissance un peu fraîche de Sascha, amie de Johan et de son chien, Teddy Bear. Et autant dire que le beau gosse ne l'impressionne pas forcément plus que ça, à moins que la cohabitation ne réserve son lot de surprises tant Max ne va pas cacher son attirance  pour la jeune femme.

 

Sascha est une jeune femme, encore sous l'emprise mentale d'un passé récent douloureux, qui n'est pas prête à revivre d'histoire tant sa vie n'est qu'un tas de décombres. Une partie d'elle s'est éteinte un an auparavant. Malgré tout, elle sait ce qu'elle veut et a du mal à comprendre le comportement de son meilleur ami Johan vis-à-vis d'elle.

 

"Je n'ai pas besoin de tes conseils. A un moment donné, il va falloir que tu acceptes que je fasse mes propres choix"

 

Emprisonnée dans des souvenirs bien ancrés dans sa mémoire et dans sa peau, il lui est impossible de se livrer à qui que ce soit.

 

"Il n'aurait pas dû prendre possession de moi comme il l'a fait. Il a laissé des stigmates de son passage en profondeur"

 

Consciente des signes que lui envoie son corps, elle ne sait pas ce que lui réserve la présence de Max sous son toit, provoquant une confusion grandissante, dans son esprit. Pour lui, habituellement perspicace,  elle va se révéler être une véritable énigme à résoudre

 

"Je n'arrive.... Je n'arrive pas à oublier"

 

Johan, l'ami commun, va être le spectateur de choses qu'il ne voit pas d'un bon œil. Il est très protecteur voire surprotecteur envers Sascha. Dès le départ, il est évident que quelque chose de très fort les unis, sans tout savoir bien entendu. C'est un personnage qu'il est impossible de blâmer (ou pas selon les personnes) ; il est évident qu'il ne veut que le bien, en toute amitié, de Sascha même s'il est tentant de penser que quelque chose d'autre de plus profond anime son comportement. Il se pourrait bien que son personnage créer la surprise à laquelle personne ne pourrait s'attendre ; un sacré revirement de situation.

 

Un nouveau départ pour une nouvelle vie sera-t-il possible pour Sascha ?

Combien de douloureuses vérités lui faudra-t-il entendre pour réagir ?

 

Ce type de roman est typiquement le genre où l'auteure a choisi de malmener psychologiquement - en douceur tout de même - ses lecteurs/lectrices. Dès le 2ème chapitre, elle s'est sentie obligée de faire apparaître un mystérieux prénom associé à quelques détails narrés au passé ; et donc, j'ai su que mon impatience serait mise à l'épreuve. Et que je ne serais pas au bout de sentiments contradictoires. Et ce n'est pas peu dire.

 

En effet, l'histoire alterne deux périodes : le présent plus sombre que le passé qui semblait s’annonçait plein de promesses pour Sascha, 5 ans en arrière. A moins que l’auteure ait décidé que ce serait trop simple, trop classique et choisisse, au fil des pages, de créer la confusion en soulevant des secrets qui remettrait toute l’histoire passée dans un autre contexte.

 

Entre curiosité et éveil des sens tout en sensualité, au fil d’un voyage dans lequel C. HANDON les emmène de Hamburg au Costa Rica, les personnages de Max et Sascha vont se découvrir et s'apprivoiser en toute simplicité, dans une très belle relation.

 

"Je suis capable de voir plus loin que mon envie de toi et de la mettre de côté pour t'écouter si c'est ce dont tu as besoin"

Chacun va prendre sur lui et puiser tout ce qu'il a pour tenter d'atténuer les affres du passé. Max va se montrer tendre, patient mais obstiné pour parvenir à deviner ce qui se cache derrière les silences de Sascha, courageuse, forte et pleine d'espoir face à ce souffle qui pourrait annoncer un renouveau dans sa vie.

 

"Etre à tes côtés ne signifie pas devoir te porter à bout de bras"

 

L'auteure a parfaitement su comment montrer les conséquences du passé sur Sascha. Elle n'est pas tombée dans le piège de la lourdeur psychologique qui peut être pesante dans une lecture. Elle en a fait un personnage touchant pour lequel j'aurais aimé trouver les mots justes et la serrer dans mes bras pour l'apaiser. Mais je ne suis pas Max ?

 

Et surtout elle a amené, petit à petit et avec brio, dans cette histoire à deux voix, en parallèle d’une belle romance, toute l'intrigue du roman. Très addictif, la part mystérieuse de l'histoire sous couvert de détails anodins, m'a porté d'un bout à l'autre ; même si j'avoue que j'aurais aimé qu'elle soit abordée autrement ; certaines choses m’ayant manqué.

 

Des personnages touchants et attachants, des lieux insolites qui changent un peu des Etats-Unis ou de la France, une jolie plume en toute simplicité mais très addictive, des scènes parfaitement pensées et écrites ;  tous les éléments sont réunis pour en faire, pour ma part, un joli coup de cœur.

 



18/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres