Mille livres en tête

Mille livres en tête

Start again / Valentine STERGANN

www.kizoa.plcollage_2020-06-14_16-16-23.jpg
Le hasard fait bien les choses : cette expression n'a jamais été aussi vraie. Car c'est bien lui qui m'a mise sur la route de Valentine STERGANN au détour d'un post Instagram. En jouant les "curieuses", je suis tombée sur la jolie couverture de "Start again" paru aux Editions "Les plumes du web". Convaincue par un résumé accrocheur, je me suis plongée dans cette histoire peu commune qui tient en deux chiffres : 8 et 12.


8 pour 8 ans. Ça fait 8 ans que Nell a rencontré Sully et on ne peut pas dire que ce dernier ait changé en bien durant tout ce temps. Pas vraiment des amis, seulement des connaissances unies par une amie commune, Lula. Lorsqu'un jour de décembre, Sully annonce à Nell que leur amie a perdu son combat contre la maladie, leur monde s'écroule. Et lorsqu'ils découvrent que Lula leur a réservé une surprise de taille, ils ne seront sûrement pas prêts à oublier leur inoubliable amie.


"Je savais très bien que ce coup de fil arriverait un jour ou l'autre. Je m'y étais préparée à de nombreuses reprises. Malheureusement, aucun entraînement n'aurait pu m'aider à supporter la triste réalité"


12 pour 12 mois. C'est le temps que donne Lula pour que puisse éclore une histoire entre ces deux êtres si chers à ses yeux. 12 mois, 12 rendez-vous pour une histoire dont seul le destin connaît l'issue.


Que réserve à Nell et Sully, le destin orchestré par leur amie ?

Sauront-ils mettre leurs egos de côté pour se révéler enfin l'un à l'autre sous leur véritable facette ?


Cette histoire est une belle révélation en terme de romance, une douce romance qui prend le temps de s'installer. J'ai vu passer quelques avis plutôt bons dans lesquels, de manière assez régulière, les lectrices disaient avoir pleuré. Autant vous le dire tout de suite : je n'ai pas versé de larmes. Peut-être ai-je vu au-delà du décès de Lula qui a mon sens n'est qu'une base ; mais pas une base larmoyante. Au contraire, j'ai aimé et trouvé intéressante cette approche pour considérer le deuil d'une autre manière, en faisant en sorte d'en détourner l'attention au profit de quelque chose de plus positif.


Nell est une jeune institutrice de 26 ans vivant en Pennsylvanie. En dehors du dévouement qu'elle porte à son métier, sa vie se résumé à son amie Lula, Sully - lui c'est plus par obligation que par affinités – et Jasper, homme séduisant qui ne serait pas contre un « et plus si affinités ». C'est  une jolie jeune femme, loyale et généreuse, qui ne manque pas de répartie, dans une façon de s'exprimer parfois "sans filtre". Mais elle souffre d'un manque d'assurance et de confiance à cause de ses critères physiques qu'elle trouve très éloignés des « normes » de beauté et qui la font se remettre en question, sentimentalement parlant.


Et ce n'est pas grâce à Sully que les choses pourraient changer : c'est seulement par amitié pour Lula qu'il supporte Nell et tout ce qui sort de sa bouche, à son encontre, est plutôt glacial. Personnage arrogant et agaçant, on ne peut pas dire de lui qu'il souffle le chaud et le froid ; seul ce dernier semble l'habiter. Ou bien, il cache bien son jeu et ses sentiments.


"Le fait que tu ne trouves rien à me dire prouve bien que la seule chose positive avec le départ de Lula, c'est qu'on n'aura plus à se voir toutes les cinq minutes"


Il en est de même à l'égard de Jasper, "ami" de Nell qui collectionne les mauvaises fréquentations et les mauvais choix. Et qui manque de chance tient, peu à peu, une grande place dans sa vie. Son personnage n’est pas évident à expliquer car leur relation n’est pas évidente au premier abord ; il faut la découvrir tout simplement.


L'histoire serait trop prévisible si l'auteure n'ajoutait pas certaines tensions qui mettent tout le monde à l'épreuve, bien évidemment. Et qui sèment le doute dans l'esprit de la lectrice qui assiste à ce qui ressemble à une rivalité sans pouvoir vraiment l'expliquer. Alors attention, je n'assimile pas cette histoire à un triangle amoureux. Je me trompe peut-être mais ce n'est pas mon ressenti.


"Lorsque je vois son sourire étincelant et entends ses blagues pourries, je ne parviens pas à le détester"


www.kizoa.plcollage_2020-06-14_16-26-02.jpg
Cette histoire ne comporte que très peu de personnages et c'est ce que j'aime. Hormis les 4 protagonistes précédemment cités, qui sont vraiment les principaux, il faut en ajouter 3 autres qui, bien que secondaires, permettent de donner, à  l'histoire, un cheminement qui nous fait passer par tout un tas d'émotions et de sentiments. La palme revient sans conteste au personnage un peu extravagant et excentrique de Dani, haut en couleur, en mots et en répliques qui apportent de la légèreté.


De ce roman se dégage comme une ode à la vie plutôt qu'une tristesse post-deuil. Au travers de flashbacks réguliers, on découvre avec bonheur le personnage de Lula, lumineux, solaire et à l'imagination tellement débordante. Au fil de la lecture, on prend conscience de ce lien qui les unissait tous et du vide que son départ a laissé.


"Je ne sais pas gérer les choses, sans toi, sans ton rire, sans tes conseils... Je ne peux pas survivre dans ce monde de cons sans toi"


Attention : Ce n'est pas le combat contre la maladie qui est traité ici mais bien l'amitié tellement puissante qui l'unissait à ses amis, au point de penser à leur futur plus qu'à elle qui se sait condamnée.


"Vous êtes si compatibles que je n'ai même pas besoin d'envoyer "LOVE" au 75400 pour le savoir"


L'intrigue est tellement belle de simplicité, qu'elle parsème, tout au long de la lecture,malgré quelques maladresses des protagonistes, une douceur qui fait du bien. L'auteure l'a parfaitement construite sur une idée que je n'avais, de mémoire, jamais rencontrée précédemment.


On se laisse porter au rythme d'évènements qui arrivent avec une ponctualité précise et qu'on attend avec certainement autant d'impatience ou de fébrilité que Nell et Sully.  Mais aussi par d'autres flashbacks que l'auteure insère pour que le présent ne soit pas le seul mis en avant ; le passé détenant finalement beaucoup de clés qui permettent d'ouvrir les portes, trop longtemps fermées, d'une histoire à laquelle personne ne pourrait croire et donner une chance.


Le passé est un point important dans ce roman et pas seulement en ce qui concerne Lula. L'auteure n'a rien laissé au hasard ; elle a tout soigneusement calculé. Lorsque le passé impacte le présent et le futur, avec des révélations inattendues ou des situations passées qui semblaient anodines, l'histoire est plus que complète. Et si, en plus, elle ajoute une petite touche énigmatique du style "je vous garantis que vous ne verrez rien venir", l'addiction est forcément au rendez-vous et effectivement, moi je n'ai rien vu venir. A chacun de se faire son opinion.


Dans ce roman, l'auteure n'épargne rien à ses personnages, verbalement parlant. Elle jongle entre humour, sarcasme comme paroles terriblement dures, et réparties piquantes, qui font voir Nell et Sully, notamment, sous un autre angle. La retranscription des pensées de Nell donne aussi lieu à d'excellents passages. Et il y a aussi une belle part de romantisme quand Sully oublie d'être un "connard".


"Elle pourrait guérir tous les malheurs du monde avec un tel sourire"


Parce qu'il faut de tout pour faire un monde, avec cette histoire, l'auteure saura, sans nul doute, trouver un lectorat qui adorera, comme moi, son roman parce qu'il aura su passer outre certains a priori que le thème et la construction choisie peuvent induirent. Comme elle peut s'exposer à l'incompréhension de certaines lectrices qui ne saisiront pas les messages qu'elle veut faire passer et ne retiendront que certains points isolés et non pas l'histoire dans sa globalité.

 

Start again n’est pas une histoire triste ; bien au contraire. C’est un très beau message d’espoir comme quoi au-delà du deuil il y a une lumière possible et que l’amitié, la vraie, peut survivre et continuer à vivre bien après la mort, de manière différente. C’est un très beau roman que signe là Valentine STERGANN. Il se lit facilement, tellement les pages se tournent d’elles-mêmes et je ne peux que vous conseiller de découvrir cette auteure au travers de cette belle histoire qui est, pour moi, un beau coup de ♥.




14/06/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres